TOBIAS PHILLIP VALENTINE (1925-2012)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Paléontologue sud-africain reconnu pour ses travaux concernant les origines et l'évolution de l'homme.

Phillip Valentine Tobias est né à Durban, dans la province du Natal de la République d'Afrique du Sud, le 14 octobre 1925, l'année de la publication de la description du premier australopithèque (Australopithecus africanus) par Raymond Dart. Il fait dans cette ville ses études primaires et secondaires. Puis, à la suite du décès de sa sœur atteinte d'un diabète, il s'oriente vers la médecine : il cherche à comprendre pourquoi certains membres de sa famille sont touchés par cette maladie et pas d'autres (dont lui). Il s'intéresse donc particulièrement à l'étude des tissus biologiques, la physiologie et la génétique. Il prépare des diplômes en médecine et en chirurgie qu'il obtient en 1950. En 1953, il soutient à l'université de Witwatersrand à Johannesburg une thèse en génétique sous la direction de Joseph Gillman. Il effectue ensuite un séjour au Royaume-Uni, à l'université de Cambridge, puis aux États-Unis (notamment dans les universités de Chicago et du Michigan, à Ann Arbor).

Phillip Valentine Tobias

Phillip Valentine Tobias

Photographie

Le paléontologue sud-africain Phillip Valentine Tobias, ici en 1985 lors d’une visite (pendant le Taung Symposium) sur le site de Sterkfontein (Afrique du Sud), qui a livré depuis le début du XXe siècle de nombreux restes d’hominidés. Il a été étroitement lié aux recherches effectuées... 

Crédits : B. Senut

Afficher

C'est au cours de ses études à l'université de Witwatersrand qu'il rencontre Raymond Dart, qui dirige à l'époque le laboratoire d'anatomie de cette université. C'est probablement à ce moment-là qu'il commence à s'intéresser aux origines de l'homme. En 1959, il lui succède à la chaire d'anatomie de l'université de Witwatersrand, poste qu'il occupera jusqu'à sa retraite en 1993. Puis Phillip Tobias est nommé professeur émérite à la School of Anatomical Science de cette même université. Professeur invité dans de nombreuses institutions de par le monde (Chine, États-Unis, Autriche, Italie), il a reçu au cours de sa carrière de nombreux prix dont, en 1987, le prix Balzan qui a pour but d'encourager la culture, les sciences et les initiatives humanitaires les plus méritoires en faveur de la paix et de la fraternité entre les peuples.

Phillip Tobias a été un chercheur polyvalent à l'esprit d'ouverture et curieux comme [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : professeur de première classe au Muséum national d'histoire naturelle, Paris

Classification

Pour citer l’article

Brigitte SENUT, « TOBIAS PHILLIP VALENTINE - (1925-2012) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/phillip-valentine-tobias/