PHILIPPE (1960- ) roi des Belges (2013- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Philippe de Belgique, fils du roi Albert II et de la reine Paola, est le septième roi des Belges. Né au château du Belvédère, à Bruxelles, le 15 avril 1960, il monte sur le trône le 21 juillet 2013.

À sa naissance, son destin royal n'est pas réellement tracé. Il est, certes, deuxième dans l'ordre de succession au trône mais son oncle, le roi Baudouin Ier, est encore jeune et célibataire. Pourtant, à la fin des années 1960, le couple que ce dernier forme avec la reine Fabiola doit admettre qu'il ne pourra pas avoir d'héritier. Le roi prend alors le jeune prince Philippe sous son aile et veille à son éducation.

Philippe fait ses études primaires et secondaires en français, puis en néerlandais. Par respect de la tradition, il entre à l'École royale militaire, dont il est diplômé en 1981. Il étudie ensuite à l'université d'Oxford, puis obtient un Master of Arts en sciences politiques à l'université de Stanford (Californie) en 1985.

Quand le roi Baudouin Ier décède prématurément, en juillet 1993, les Belges s'attendent à voir Philippe monter sur le trône. Mais celui-ci étant encore célibataire et jugé insuffisamment préparé, c'est son père qui est intronisé. Désormais premier dans l'ordre de succession, Philippe hérite du titre de duc de Brabant et reprend la fonction de président d'honneur de l'Office belge du commerce extérieur qu'exerçait Albert II. À ce titre, il mène, pendant vingt ans, de nombreuses missions économiques partout dans le monde, accompagné de personnalités politiques et d’entrepreneurs belges.

En 1999, il épouse Mathilde d'Udekem d'Acoz, une orthophoniste issue de la noblesse belge. De cette union naîtront quatre enfants : en 2001, Élisabeth, désormais héritière du trône ; en 2003, Gabriel ; en 2005, Emmanuel et, en 2008, Éléonore.

Le 3 juillet 2013, le roi Albert II, alors âgé de soixante-dix-neuf ans, annonce son abdication en faveur de son fils. Le 21 juillet, jour de la fête nationale, Philippe prête le serment constitutionnel devant les Chambres réunies et devient roi [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  PHILIPPE (1960- ) roi des Belges (2013- )  » est également traité dans :

BELGIQUE - La période contemporaine

  • Écrit par 
  • Jean FANIEL, 
  • Xavier MABILLE
  •  • 8 984 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le déplacement du centre de gravité institutionnel »  : […] Le 11 octobre 2011, soit plus d’un an après le scrutin de juin 2010, est présenté à la presse l’accord conclu entre les partis socialistes, libéraux, de tradition sociale-chrétienne et écologistes, francophones et flamands, pour une sixième réforme institutionnelle. Le texte prévoit la scission de la circonscription électorale de Bruxelles-Hal-Vilv […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-la-periode-contemporaine/#i_56451

Pour citer l’article

Guy DELSAUT, « PHILIPPE (1960- ) roi des Belges (2013- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe/