PETRUCCI OTTAVIO ou OTTAVIANO DEI (1466-1539)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Premier éditeur de musique. On doit à Petrucci l'utilisation de caractères mobiles pour l'édition de la musique mesurée. Il quitta sa ville natale, Fossombrone, demeura quelque temps près du duc d'Urbino, Guidobaldo Ier, où il put connaître les imprimés allemands. C'est là qu'il eut l'idée d'adapter la technique à la musique. Il partit pour Venise et fonda en 1498 sa maison d'édition musicale. Le premier recueil de musique parut en 1501, l'Harmonice musicae odhecaton, comprenant des chansons françaises à trois et quatre voix. Quarante-cinq volumes environ de musique sacrée, profane et instrumentale (tablatures de luth) sortirent de ses presses. Bien qu'ayant eu un privilège d'une durée de vingt ans pour imprimer aussi des tablatures d'orgue, il n'en édita jamais aucune ; on en ignore la raison. Les grands compositeurs du temps furent édités par ses soins : soit, notamment, quinze livres de messes de Josquin (1502, 1505, 1514), Obrecht (1503), Antoine Brumel (1503), Jean Ghiselin dit Verbonnet (1503), Pierre de La Rue (1503), Alexandre Agricola (1504), Marbriano De Orto (1505), Heinrich Isaac (1506), Gaspar van Weerbeke (1507), Jean Mouton (1515), Antoine de Févin (1515) ; onze livres de frottole, entre 1504 et 1515 ; six livres de tablature de luth, entre 1507 et 1515. Après avoir quitté Venise pour Fossombrone en 1511, il continua d'imprimer de la musique jusqu'en 1520 (Musica de meser Bernardo pisano sopra le canzone del Petrarcha).

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  PETRUCCI OTTAVIO ou OTTAVIANO DEI (1466-1539)  » est également traité dans :

JOSQUIN DES PRÉS

  • Écrit par 
  • Roger BLANCHARD
  •  • 2 654 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'éventail d'une œuvre »  : […] Josquin a écrit une vingtaine de messes, plus de cent motets, et environ soixante-dix chansons et pièces profanes. Une grande partie de cette production a été publiée au xvi e  siècle, d'abord par le premier éditeur de l'histoire, le Vénitien Ottaviano dei Petrucci, qui réserva une place d'honneur à Josquin dans son Harmonice musices Odhecaton A , ses Canti B et C (datant respectivement de 1501, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « PETRUCCI OTTAVIO ou OTTAVIANO DEI - (1466-1539) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrucci-ottavio-ou-ottaviano-dei/