HACKS PETER (1928-2003)

Dramaturge allemand. Fils d'avocat, Peter Hacks passe son enfance dans la Ruhr et entreprend à Munich des études de sociologie, de philosophie et de littérature. Sa première pièce, Les Débuts de l'époque indienne (1955), est remarquée par Bertolt Brecht qui l'invite au Berliner Ensemble. Installé en R.D.A., Hacks est vite reconnu comme son élève le plus doué. À la fin des années 1950, ses pièces sont jouées au Deutsches Theater. Mais Les Soucis et le pouvoir (1960) y fera scandale en 1963 et Moriz Tassow (1965) suscite la même réaction. Hacks est l'auteur de quelque cinquante pièces, dont les thèmes sont souvent détournés d'œuvres classiques. Sa pièce la plus célèbre, présentée en 1978 en France au théâtre Récamier de Toulouse, s'intitule Conversation avec les Stein sur Monsieur de Goethe absent.

—  Universalis

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Classification


Autres références

«  HACKS PETER (1928-2003)  » est également traité dans :

ALLEMAND THÉÂTRE

  • Écrit par 
  • Philippe IVERNEL
  •  • 8 424 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Le socialisme et ses contradictions »  : […] recherché par ce spectacle, s'englue dans un message univoque. Moritz Tassow (1961) de Peter Hacks (1928-2003), Marski (1962-1963) de Hartmut Lange (né en 1937), Les Paysans (dernière version, 1964) de Heiner Müller (1929-1995) varient cette problématique de la nouvelle production au village de façon assez aiguë, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theatre-allemand/#i_82073

Pour citer l’article

« HACKS PETER - (1928-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-hacks/