DOHERTY PETER (1940- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Immunologiste et anatomopathologiste australien, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1996 (conjointement à Rolf Zinkernagel) pour la découverte du mécanisme par lequel le système immunitaire distingue les cellules normales des cellules infectées par des virus.

Peter C. Doherty est né le 15 octobre 1940, à Brisbane (Australie). Après des études de médecine vétérinaire à l'université du Queensland, jusqu'en 1966, il opte pour l'anatomopathologie et obtient un doctorat en 1970, à l'université d'Édimbourg (Écosse). De 1972 à 1975, il conduit des recherches à la faculté de recherche médicale John-Curtin (Canberra) et commence alors à collaborer avec Rolf Zinkernagel. Les deux chercheurs essaient de déterminer quel est le rôle joué par des globules blancs appelés lymphocytes T (ou cellules T) chez des souris infectées par un certain type de virus responsable de méningites. Ils émettent l'hypothèse que c'est l'intensité de la réponse immunitaire, elle-même, qui provoque la destruction des cellules cérébrales, fatale pour l'animal. Pour vérifier cette théorie, ils mélangent des cellules de souris infectées par le virus et des lymphocytes T provenant d'une autre souris infectée. Les lymphocytes T détruisent les cellules infectées, mais seulement si cellules infectées et lymphocytes proviennent de souris génétiquement identiques. En revanche, ils ignorent les cellules infectées prélevées sur une souche de souris différente. D'autres recherches révèlent que les lymphocytes T doivent reconnaître deux signaux distincts sur une cellule infectée avant de la détruire. L'un de ces signaux est un fragment du virus infectieux que la cellule présente à sa surface ; l'autre est une marque (tag) individuelle faisant partie des antigènes du complexe majeur d'histocompatibilité de la cellule, et qui permet au système immunitaire de reconnaître que cette cellule appartient à l'organisme. Ce concept de reconnaissance simultanée de molécules appartenant à l'organisme et de molécules étrangères est à la base d'une nouvelle vision des mécanismes généraux utilisés par le système immunitaire à l'échelon cellulaire.

Après avoir enseigné à l'institut Wistar, à Philadephie (Pennsylvanie), de 1975 à 1982, Peter Doherty devient directeur du département d'anatomopathologie de la faculté John-Curtin, de 1982 à 1988, puis du département d'immunologie de l'hôpital de recherche pour enfants St. Jude, à Memphis (Tennessee), à partir de 1988, partageant son temps avec l'université de Melbourne.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  DOHERTY PETER (1940- )  » est également traité dans :

ZINKERNAGEL ROLF (1944- )

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 463 mots

Immunologiste et anatomopathologiste suisse, Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1996 (conjointement à Peter Doherty), pour la découverte du mécanisme par lequel le système immunitaire distingue les cellules infectées par des virus des cellules normales. Rolf M. Zinkernagel est né le 6 janvier 1944, à Riehen, près de Bâle (Suisse). Après des é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rolf-zinkernagel/#i_39774

Pour citer l’article

« DOHERTY PETER (1940- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/peter-doherty/