Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PERCEPTION TACTILE

Le développement de la perception tactile sans le contrôle de la vision

Les nourrissons réagissent à une stimulation tactile de la main par des « réflexes » d’agrippement ou d’évitement. Ils sont aussi capables de tenir des petits objets et de discriminer la forme (curviligne ou rectiligne) et la texture (rugueuse ou lisse) des objets. L’exploration tactile des enfants âgés de trois à cinq ans n’est pas très active. Elle est stéréotypée ou limitée au contact avec l’objet. Ce n’est qu’à partir de sept ans que les performances s’améliorent.

Les adultes disposent de procédures exploratoires plus étendues. Si on leur demande de réaliser un mouvement pour identifier les propriétés d’un objet, on observe qu’un mouvement latéral est adapté pour la texture, le soupèsement pour le poids, l’enserrement pour la consistance et la forme globale tandis que le suivi de contour permet d’obtenir une information plus précise de la forme, etc. Les personnes âgées ont une acuité tactile réduite. Cependant, elles peuvent correctement identifier les objets en deux ou trois dimensions.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeure émérite, université Paris-Descartes, membre senior de l'Institut universitaire de France

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi