COURIER PAUL-LOUIS (1772-1825)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mari trompé

« Prends garde, Paul-Louis, les cagots te feront assassiner. » C'est, on l'espère, la fin qu'il se souhaitait : la seule digne de son œuvre. Il en obtint une autre, plus conforme à sa vie. Celui qui, devant un époux qui n'entendait point cette langue, contait en italien à quelque dame comment il l'avait manquée à Vérone (l'importun mari s'étant avisé d'arriver un quart d'heure trop tôt) ; celui qui avait en Italie cocufié tant d'époux fut, dans son village, prodigieusement trompé par sa femme, l'une des filles de l'helléniste Clavier. Elle avait vingt-trois ans de moins que lui, et lui préféra deux domestiques dont l'un, garde-chasse, en la délivrant du vigneron de la Chavonnière, priva la France d'un grand homme. Ce coup de feu retentit en forêt de Larçay, Indre-et-Loire, au printemps de 1825. Le roi respira.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages





Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, professeur honoraire à l'université de Paris-IV

Classification


Autres références

«  COURIER PAUL-LOUIS (1772-1825)  » est également traité dans :

PAMPHLET

  • Écrit par 
  • Bernard CROQUETTE
  •  • 786 mots

Au sens strict, le mot « pamphlet » désigne une brochure brève et incisive, une œuvre d'actualité, de combat et de passion attaquant le plus souvent violemment un personnage connu, un parti ou une institution. Bien que la brièveté (cent pages au maximum, souvent moins, « une feuille ou deux », écrit P.-L. Courier) soit l'une des règles générales du pamphlet, certains textes, par leur nature, leur […] Lire la suite

Pour citer l’article

 ETIEMBLE, « COURIER PAUL-LOUIS - (1772-1825) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-louis-courier/