MÜLLER PAUL HERMANN (1899-1965)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste suisse, né en 1899 à Olten, mort en 1965 à Bâle, Paul Hermann Müller est lauréat du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1948 pour ses travaux sur les insecticides et la découverte du dichloro-diphényl-trichloroéthane, dit D.D.T.

Sitôt obtenu son doctorat à l'université de Bâle (1925), Müller débute sa carrière de chimiste industriel dans la firme J. R. Geigy pour devenir directeur scientifique du département de recherches pour la protection des cultures (1946).

Müller travaille sur les colorants végétaux et autres agents tinctoriaux, avant d'être chargé de rechercher de nouveaux composés insecticides (1935). Il redécouvre le dichloro-diphényl-trichloroéthane ou D.D.T., synthétisé en 1873 par l'Autrichien Zeidler, et met en évidence, pour la première fois, les propriétés pesticides de ce composé sur une large variété d'arthropodes dont le moustique et le pou. Le succès de la lutte contre la malaria, et en partie contre le typhus, doit beaucoup au D.D.T., et a assuré la renommée mondiale de ce produit. En revanche, l'utilisation massive du D.D.T. a généré de graves problèmes dus à sa persistance dans l'environnement, à sa toxicité chez l'homme et aux résistances développées par les insectes. Le D.D.T. est devenu le symbole d'une génération pour qui l'écologie restait à découvrir.

—  Samya OTHMAN

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Samya OTHMAN, « MÜLLER PAUL HERMANN - (1899-1965) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/paul-hermann-muller/