PARTISAN, finances

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nommé aussi homme d'affaires, le partisan ou traitant est, aux xvie et xviie siècles, celui qui conclut avec le roi des traités ou partis, prenant à ferme tel groupe d'impositions indirectes, tel impôt ou telle fraction d'impôt. Il se charge donc du recouvrement de l'imposition, assurant à l'État un revenant-bon minimal et gardant pour lui un bénéfice qui paie la rémunération de ses services. Partisan est donc synonyme de fermier de l'impôt. Malgré les progrès apportés par Colbert, entre 1661 et 1683, au système fiscal, il est très difficile de distinguer au xviie siècle le partisan du fermier général. Parfois, les deux termes sont équivalents ; souvent aussi le partisan est une sorte de sous-traitant, inférieur au fermier général et à la fonction beaucoup moins stable. Turcaret, le héros de la comédie de Lesage (1709), est donné pour partisan ou traitant, enrichi dans les « affaires extraordinaires » et « partis » passés avec l'État, l'auteur utilisant une précaution pour ne pas affronter trop ouvertement le corps omnipotent de la ferme. Car, au xviiie siècle, la situation des financiers se consolide d'une manière extraordinaire. Désormais, les mots de financier et de fermier général deviennent honorables, tandis qu'une évolution sémantique irréversible donne un caractère tout à fait péjoratif à partisan. Partisan, traitant, maltôtier, voire « sangsue du peuple » sont les termes que les libellistes et les auteurs de comédie de mœurs utiliseront de plus en plus pour condamner l'enrichi malhonnête, qu'il soit fermier général en titre, sous-traitant ou « intéressé dans les affaires du roi ». Lorsque est mise en place la chambre de justice de 1716 — l'une de ces juridictions d'exception que la monarchie instaure périodiquement pour sanctionner l'enrichissement scandaleux des gens d'affaires — et lorsque le système de Law est institué (1717-1721), on ne retient du mot partisan que son caractère péjoratif, en négligeant son acception technique.

—  Frédéric BLUCHE

Écrit par :

  • : diplômé de l'École pratique des hautes études, assistant à l'université de Paris-II

Classification

Autres références

«  PARTISAN, finances  » est également traité dans :

FERMIERS GÉNÉRAUX

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 2 567 mots

Dans le chapitre « La période de transition (1680-1726) »  : […] L'examen des actes de société passés devant notaires révèle l'étonnante imbrication des intérêts de la bourgeoisie financière parisienne avec ceux des milieux d'affaires provinciaux. Les diverses sociétés « affer mantes », organisées comme de véritables sociétés par actions, ce dès la fin du xvii e  siècle, sont dirigées par un petit nombre d'hommes, souvent issus des milieux des « miseurs » munic […] Lire la suite

Les derniers événements

Japon. Élection de Yoshihiko Noda au poste de Premier ministre. 26 août - 2 septembre 2011

Le 26, le Premier ministre Naoto Kan présente sa démission. Il était devenu très impopulaire, notamment en raison de sa gestion critiquée des conséquences du séisme, du tsunami et de la catastrophe nucléaire de mars. Le 29, le ministre des Finances sortant Yoshihiko Noda, partisan de la rigueur […] Lire la suite

France. Démission du ministre de l'Économie Dominique Strauss-Kahn. 2-23 novembre 1999

Le 2, Dominique Strauss-Kahn, ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie, qui est mis en cause dans le cadre de l'enquête sur la gestion de la Mutuelle nationale des étudiants de France (M.N.E.F.), présente sa démission. Il est soupçonné d'avoir fait usage de faux en vue de justifier […] Lire la suite

Allemagne. Démission du ministre des Finances Oskar Lafontaine. 11-12 mars 1999

Le 11, Oskar Lafontaine, ministre des Finances, annonce son départ du gouvernement et de la présidence du Parti social-démocrate (S.P.D.), sans donner d'explication. Incarnant l'aile gauche du S.P.D., il était partisan d'une politique économique keynésienne, ce qui l'opposait au chancelier Gerhard […] Lire la suite

France. Le rapporteur du budget à l'Assemblée nationale, Philippe Auberger, destitué de ses fonctions au R.P.R. 7 mars 1996

Juppé, qui tente de renforcer la discipline de sa majorité. Partisan d'Édouard Balladur, Philippe Auberger se signalait par ses remarques critiques à l'égard de la politique économique du gouvernement. Seuls, au sein de la majorité, Pierre Méhaignerie (U.D.F.), président de la commission des Finances à l'Assemblée nationale, et Édouard Balladur mettent en cause la décision du Premier ministre. […] Lire la suite

Afrique du Sud. Élection de Nelson Mandela à la présidence. 6-25 mai 1994

ministre sortant Frederik De Klerk obtient 20,39 p. 100 des voix et 82 sièges, et l'Inkatha, le mouvement conservateur à dominante zouloue de Mangosuthu Buthelezi, 10,54 p. 100 des suffrages et 43 sièges. Le Front de la liberté (F.F.) de Constand Viljoen, partisan d'un État blanc, obtient 2,17 p. 100 […] Lire la suite

Pour citer l’article

Frédéric BLUCHE, « PARTISAN, finances », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 02 février 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/partisan-finances/