LEWIS OSCAR (1914-1970)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Anthropologue américain, né à New York, Oscar Lewis eut pour professeur, à l'université Columbia, Ruth Benedict. Il mena des enquêtes au Mexique, en Espagne, en Inde, à Porto Rico, à New York. À la faveur de ces recherches, il forgea et introduisit en anthropologie la notion (controversée) de « culture de pauvreté » pour qualifier tout un ensemble de valeurs et de comportements engendrés par la misère : la « sous-culture » propre aux couches les plus déshéritées de la société capitaliste, notamment aux laissés-pour-compte des ghettos urbains. Il a publié principalement : Life in a Mexican Village : Tepoztlan Restudied (Urbana, Ill., 1951 ; une communauté villageoise déjà étudiée par R. Redfield en 1926) ; Village Life in Northern India : Studies in a Delhi Village (Urbana, Ill., 1958) ; Five Families : Mexican Case Studies in the Culture of Poverty (New York, 1959) ; The Children of Sanchez (New York, 1961 ; trad. franç. : Les Enfants de Sanchez, autobiographie d'une famille mexicaine, Paris, 1963, rééd. en 1973 et 1978) ; Pedro Martinez (New York, 1964 ; trad. franç. : Pedro Martinez, un paysan mexicain et sa famille, Paris, 1966) ; La Vida (New York, 1966 ; trad. franç. : La Vida, une famille portoricaine dans une culture de pauvreté, San Juan et New York, Paris, 1966).

Bâtie à partir d'entretiens, de témoignages et de tranches de vie saisies sur le vif, rehaussée en outre par la qualité de l'écriture, l'œuvre d'Oscar Lewis a réussi à conquérir un très vaste public.

—  Michel AGHASSIAN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  LEWIS OSCAR (1914-1970)  » est également traité dans :

ANTHROPOLOGIE DES CULTURES URBAINES

  • Écrit par 
  • Virginie MILLIOT
  •  • 4 424 mots

Dans le chapitre « Controverses américaines sur les « cultures de la pauvreté » »  : […] Aux États-Unis, la dégradation des quartiers noirs américains dans les années 1960 et 1970 a suscité un vif débat sur la détermination économique et/ou ethnique des cultures du ghetto. Les analyses qui, à la suite d’Oscar Lewis (1966), ont fait de la pauvreté et de la ségrégation le terreau de ces cultures urbaines, se sont d’abord opposées à des interprétations en termes de spécificités ethnique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-des-cultures-urbaines/#i_80758

ETHNO-HISTOIRE

  • Écrit par 
  • Jacques LAFAYE
  •  • 838 mots

La pratique de l'ethno-histoire, dans son acception la plus large, histoire des populations sans écriture, est ancienne ; les premiers ethno-historiens ont été, sans le savoir, les missionnaires-ethnographes de l'Amérique hispanique. Le mot, quant à lui, apparaît beaucoup plus tard, aux États-Unis, pour désigner un ensemble composite de méthodes de recherche résultant de la collaboration empirique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ethno-histoire/#i_80758

PAUVRETÉ SOCIOLOGIE DE LA

  • Écrit par 
  • Nicolas DUVOUX
  •  • 3 467 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La pauvreté est-elle le fait de la culture des pauvres ? »  : […] L’anthropologue Oscar Lewis ( La Vida   : A Puerto Rican Family in the Culture of Poverty , San Juan and New York , 1966) a défini le concept de culture de la pauvreté comme un ensemble de normes et d’attitudes ayant pour effet d’enfermer les personnes dans ce qui, à l’origine formé en réaction à des circonstances extérieures défavorables, perpétue, en se transmettant de génération en génératio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-la-pauvrete/#i_80758

Pour citer l’article

Michel AGHASSIAN, « LEWIS OSCAR - (1914-1970) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oscar-lewis/