ORKHON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Rivière de haute Asie (aujourd'hui en République mongole) affluent de la Selenga, près de laquelle ont été découvertes au début du xviiie siècle des inscriptions qui ont été étudiées surtout depuis la fin du xixe siècle. Ces inscriptions, datant de 732 et 735, constituent quelques-uns des premiers témoignages importants de la langue turque ; écrites en caractères runiques, elles donnent des informations sur l'histoire et la civilisation des Tujue, notamment sous le règne de Bilghè-Qagan. Il existe aussi d'autres inscriptions analogues dans les vallées de l'Ienisseï, de la Lena, du Talas, de l'Ongin et du Zhu. Elles ont permis de préciser les formes de la langue et de la littérature turque primitive.

—  Robert MANTRAN

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur émérite à l'université de Provence-Aix-Marseille-I

Classification


Autres références

«  ORKHON  » est également traité dans :

MONGOLIE, histoire

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN, 
  • Vadime ELISSEEFF
  •  • 17 559 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « La dislocation de l'Empire »  : […] Hormis en Chine du Sud, l'Empire a désormais atteint ses plus grandes frontières. L'élargissement des possessions au Moyen-Orient a entraîné la création d'un cinquième ulus au bénéfice de Hülegü (1256), qui y établit la dynastie des Ilkhan d'Iran. Et, cependant qu'en Chine Qubilai se fait proclamer grand-khan par ses troupes, sans convoquer de quriltai, et fonde une dynastie chinoise du nom de Y […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mongolie-histoire/#i_21727

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Primauté de l'Altaï »  : […] Malgré la nouvelle vague des Jouanjouan ( v e - vi e  s.) chassant les Xianbei, l'économie progresse. La sidérurgie et l'irrigation favorisent l'exploitation d'autres terres, et c'est la primauté de l'Altaï qui revient avec l'avènement des Tujiue ou Turks, ancêtres lointains des Seldjoukides et d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_21727

TUJUE [T'OU-KIUE]

  • Écrit par 
  • Françoise AUBIN
  •  • 564 mots
  •  • 1 média

Confédération de tribus nomades d'origine prototurque qui, venant de l'Altaï, a succédé en Asie centrale , à partir du milieu du vi e  siècle, à l'empire Ruanruan. Elle est désignée communément, dans les travaux occidentaux, par son nom chinois de Tujue, plutôt que par son nom autochtone de Türk, afin d'éviter la confusion avec le terme ethnique g […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tujue-t-ou-kiue/#i_21727

TURCS

  • Écrit par 
  • Robert MANTRAN
  •  • 2 052 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Des Tukue aux Ouïgours »  : […] Parmi les voisins orientaux des Xiongnu, les Xianbei, longtemps considérés comme des Toungouses, seraient peut-être des Turcs : ils ont fondé plusieurs dynasties, notamment celle des Wei en Chine du Nord (386-584). Après eux apparaissent ceux à qui les sources chinoises donnent le nom de Tukue (ou Türküt ), dans lequel il faut reconnaître le mot « turc » […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/turcs/#i_21727

Pour citer l’article

Robert MANTRAN, « ORKHON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/orkhon/