SACKS OLIVER WOLF (1933-2015)

La conscience et les fonctions cérébrales ont été explorées par de nombreuses disciplines, telles la philosophie, la biologie, la psychologie et l'intelligence artificielle. L'une des approches les plus pénétrantes demeure celle du neurologue britannique Oliver Sacks, qui a décrit avec art la manière dont certaines lésions neurologiques illuminaient l'existence et l'état pathologique de ses patients. Son écriture se caractérise en effet par une empathie et une humanité dans le traitement des personnes souffrant des troubles neurologiques les plus graves.

Oliver Wolf Sacks naît le 9 juillet 1933, à Londres, dans une famille de médecin. Son père est généraliste, sa mère, chirurgienne ; ses trois frères aînés se lancent également dans la profession médicale. C'est tout naturellement que le jeune Oliver se destine lui aussi à une carrière similaire. Après avoir reçu une licence en physiologie au Queen's College d'Oxford en 1954, il reste au sein de cette faculté pour se former dans d'autres disciplines. Une fois son doctorat en poche et son internat terminé à l'hôpital du Middlesex en 1960, Sacks quitte l'Angleterre pour les États-Unis afin d'étudier la neurologie à l'université de Californie, à Los Angeles. Durant ce cursus californien, il remporte le titre de champion national du jeter de poids et fait partie, un court instant, du club de moto des Hell's Angels.

En 1965, Oliver Sacks quitte la côte ouest pour occuper un poste d'assistant au Albert Einstein College of Medicine dans le quartier du Bronx, à New York. Il restera dans cet établissement jusqu'à ce qu'il soit nommé professeur de neurologie clinique. Un an plus tard, il offre ses services de neurologue au Beth Abraham Hospital, œuvre de bienfaisance installée dans le Bronx. Il y rencontre un groupe de patients souffrant d'une maladie du sommeil, l'encéphalite léthargique, contractée lors d'une épidémie survenue entre 1917 et 1927. Ces patients ont survécu mais ont développé un type de parkinsonisme provoquant, à divers degrés, immobilité, mutisme et dépression. Sacks relate [...]


pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

Classification


Autres références

«  SACKS OLIVER WOLF (1933-2015)  » est également traité dans :

MUSICOTHÉRAPIE

  • Écrit par 
  • Marie-Ève HOFFET
  •  • 1 914 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Bases théoriques contemporaines de la musicothérapie »  : […] Oliver Sacks, un neurologue britannique, a explicité, par de nombreuses observations, le caractère très particulier de la sensibilité musicale chez des patients souffrant d’atteintes neurologiques multiples. Il en a fait la synthèse dans un livre traduit en français en 2009 et plusieurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/musicotherapie/#i_52218

Pour citer l’article

Mary Jane FRIEDRICH, « SACKS OLIVER WOLF - (1933-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oliver-wolf-sacks/