SINANOĞLU OKTAY (1935-2015)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Oktay Sinanoğlu, chimiste turc, est né le 25 février 1935 à Bari, où son père était consul. Sa famille, qui prône le rapprochement de la Turquie avec l’Europe, retourne dans son pays avant la Seconde Guerre mondiale, en 1938. Sinanoğlu fait ses études à Ankara puis rejoint Berkeley (Californie) en 1953. Il y obtiendra son doctorat en chimie physique en 1959 et sera nommé un an plus tard à Yale comme professeur de chimie. Le plus jeune professeur jamais nommé dans cette université y exercera pendant trente-sept ans.

C’est là, à partir de 1960, qu’il va proposer plusieurs théories physiques de l’organisation interne des macromolécules. La première, la plus célèbre, permet le calcul de la position des électrons au sein d’une molécule pluriatomique. Dans le cas de telles structures complexes, la position des électrons n’est plus définie par l’équation de Schrödinger, car les électrons interagissent les uns avec les autres. Le modèle de Sinanoğlu (appelé many electron theory of atoms and molecules), proposé en 1961, permet le calcul de position et d’interaction, point clé de la prédictibilité de la réactivité chimique d’une molécule. La dernière théorie est dérivée de ce modèle. Elle a été élaborée entre 1980 et 1990, et vise à permettre de prédire facilement la réactivité lors d’interaction entre plusieurs molécules. On la connaît sous le nom de Sinanoğlu made simple.

Resté très lié à son pays, après sa retraite, Sinanoğlu a enseigné à Istanbul jusqu’en 2002. Il a été proposé deux fois pour le prix Nobel de chimie. Décédé le 19 avril 2015 à Miami, il est inhumé à Usküdar, en Turquie.

—  Universalis

Classification

Pour citer l’article

« SINANOĞLU OKTAY - (1935-2015) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/oktay-sinanoglu/