RIFAT OKTAY (1914-1988)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans la littérature turque, le nom d'Oktay Rifat est indissociable de ceux de ses amis, Orhan Veli et Melih Cevdet Anday, avec lesquels il publia un livre commun. Toutefois, son non-conformisme n'a jamais été aussi virulent que celui d'Orhan Veli : la déclaration de guerre aux poncifs, le caractère bohème de ce dernier ne se retrouvent pas chez Oktay Rifat, beaucoup plus sensible, plus porté vers la contemplation de la nature et vers la communion avec les hommes. Sa poésie aborde des thèmes très divers et son écriture elle-même est, à l'image de ses goûts et de ses préoccupations, plus hétérogène. Son premier recueil de poèmes, Vivre et mourir, poèmes sur l'amour et l'oisiveté (Yasayîp Ölmek, Ašk ve Avarekil üstüne Šiirler, 1945), trahit une sorte d'émerveillement perpétuel devant la vie. Déjà l'on est frappé par l'aisance du style d'Oktay Rifat, par son écriture vive, pleine d'humour et de pétulance, par sa richesse d'imagination. Avec À peu près (Asaǧī Yukarī, 1952) et Le Corbeau et le Renard (Karga ile Tilki, 1954), il aborde la poésie à thème social, utilise des expressions idiomatiques et se réfère au folklore. Dans les œuvres suivantes, il se préoccupe surtout de recherches formelles. Après la période politique de 1955 à 1960, qui semble l'avoir marqué et contraint à un relatif effacement, il retrouve un nouveau souffle avec La liberté a des mains (Elleri var Özgürlüǧün, 1966). Ses poèmes sont encore plus construits, ils se réfèrent à une philosophie existentielle et recourent aux thèmes mythologiques. Le recueil Poésies (Šiirler, 1969) rassemble quatre-vingt-cinq poèmes remarquables par leur fini, la rigueur du style, la diversité thématique et, surtout, par ce rythme alerte et léger propre à Oktay Rifat.

—  Gayé PETEK-SALOM

Écrit par :

Classification

Autres références

«  RIFAT OKTAY (1914-1988)  » est également traité dans :

ANDAY MELIH CEVDET (1915-2002)

  • Écrit par 
  • Gayé PETEK-SALOM
  •  • 249 mots

Originaire d'Istanbul, Melih Cevdet Anday est l'un des écrivains les plus éclectiques de la littérature turque contemporaine. Membre avec Orhan Veli et Oktay Rifat du groupe dit Étrange ( Garip ) — du nom de leur premier livre commun qui, en 1941, bouleversa les structures de la poésie classique —, il est également essayiste, auteur dramatique et romancier. Progressiste en politique, intéressé par […] Lire la suite

TURQUIE

  • Écrit par 
  • Michel BOZDÉMIR, 
  • Ali KAZANCIGIL, 
  • Robert MANTRAN, 
  • Jean-François PÉROUSE
  •  • 41 631 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « La naissance d’une poésie nouvelle »  : […] La République va susciter l'émergence d'une « littérature nationale » dotée d'une langue radicalement rénovée. Parmi les premiers représentants de cette nouvelle aire, on doit mentionner, entre autres, l'auteur de l'hymne national, Mehmet Akif Ersoy (1873-1936), ainsi que Mehmet Emin Yurdakul (1869-1944) et Faruk Nafiz Çamlibel (1898-1973). Nazim Hikmet (1901-1963) est incontestablement la figure […] Lire la suite

Pour citer l’article

Gayé PETEK-SALOM, « RIFAT OKTAY - (1914-1988) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/oktay-rifat/