ODILON REDON. PRINCE DU RÊVE (exposition)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Il n'y avait pas eu d'exposition monographique consacrée à Odilon Redon à Paris depuis 1956. Il faut donc saluer l'initiative de la Réunion des musées nationaux qui, sous la direction de Rodolphe Rapetti, donne à cet artiste singulier une place prépondérante dans l'histoire de la création de la fin du xixe siècle. Un très important catalogue accompagne l'exposition qui s'est tenue du 23 mars au 20 juin 2011 au Grand Palais à Paris. Il fait le point sur les recherches ayant contribué à élargir la vision que nous avons d'un peintre qui, en pleine époque naturaliste, a produit une série d'œuvres oniriques et torturées qui fonctionnent encore aujourd'hui comme autant d'énigmes.

Odilon Redon est né à Bordeaux en 1840. De santé fragile, il est confié à la garde d'un oncle qui administrait le domaine familial de Peyrelebade, au cœur du Médoc. Si l'artiste a gardé le silence sur les ressorts intimes de son œuvre, psychologues et psychiatres n'ont pas manqué de noter l'impact qu'un tel environnement a pu avoir sur les errances solitaires d'un jeune enfant. Un dessin de 1870 montrera un personnage perdu dans le paysage accompagné d'une citation de Pascal : « Le silence éternel de ces espaces infinis m'effraie. » Par ailleurs, l'essentiel de la formation de Redon se fait à Bordeaux. Le dessinateur et graveur Rodolphe Bresdin lui apprend la pratique de la lithographie ; les effets dramatiques des grandes plages du noir de l'encre vont lui permettre de donner libre cour à toutes ses fantasmagories. Redon entre en contact avec le botaniste Armand Clavaud. Celui-ci l'initie à l'œuvre de Spinoza, à la biologie et aux recherches de Darwin ainsi qu'aux écrits de Baudelaire, E. A. Poe ou Flaubert. Dès lors, les données de la science et les sources littéraires vont jouer, dans l'art de Redon, un rôle de stimulant pour un imaginaire exacerbé où se conjuguent étroitement réel et irréel, conscient et inconscient.

Peyrelebade reste le lieu privilégié où s'élabore l'ensemble des « Noirs », qu'il s' [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Maïten BOUISSET, « ODILON REDON. PRINCE DU RÊVE (exposition) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/odilon-redon-prince-du-reve-exposition/