Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

OCARINA

Sorte de flûte globulaire que l'Italien Donati de Budrio (Bologne) inventa vers 1865. De forme ovoïde, qui rappelle le profil d'une tête d'oie (oca en italien), l'ocarina est en terre cuite (porcelaine) ou en métal et muni de deux séries de quatre trous (gamme diatonique) ; sa tessiture varie suivant sa grosseur. Les amateurs l'apprécièrent au début du xxe siècle. On rencontre des instruments populaires comparables en Afrique et en Extrême-Orient, ainsi qu'en Amérique du Sud (sifflets de poterie précolombiens).

— Pierre-Paul LACAS

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • FLÛTE

    • Écrit par Robert LEURIDAN
    • 2 381 mots
    • 6 médias
    ...confusion est possible avec un instrument à anche. Ils employaient également une flûte droite de métal. On trouve des flûtes en Mésopotamie, où apparaît l'ocarina chez les juifs (ugab), en Étrurie (flûte traversière), en Perse (al nay), chez les Grecs, chez les Romains... Ces derniers, ainsi que...