GONÇALVES NUÑO (actif jusqu'en 1480)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peintre portugais, actif de 1450 à 1480.

On sait peu de choses de la vie de Nuño Gonçalves. Il semble que le roi portugais Alphonse V le nomme au poste de peintre de la cour en 1450. Dans ses Quatre Dialogues sur la peinture (1548), Francesco da Hollanda le mentionne comme l'un des maîtres du xve siècle, mais son nom et son œuvre tombent dans l'oubli. Son retable de la cathédrale de Lisbonne sera détruit lors du tremblement de terre de 1755 et le Polyptyque de saint Vincent, qui représente le saint patron de Lisbonne et la famille royale du Portugal, disparaît jusqu'en 1882, année de sa découverte au couvent Saint-Vincent. Ce n'est qu'en 1931, lorsque ce chef-d'œuvre sera exposé à Paris, que Nuño Gonçalves recevra la reconnaissance internationale qu'il mérite.

Le Polyptyque de saint Vincent (Musée national d'art ancien de Lisbonne) comprend deux larges panneaux centraux et quatre étroits volets latéraux dominés par la figure du saint. L'un des grands panneaux, le Panneau de l'infant représente un groupe de notables vénérant le saint. Le roi Alphonse V se trouve parmi eux. Sur le second, le Panneau des archevêques, le saint est entouré de membres du clergé et de chevaliers. Cette remarquable galerie de personnages groupés dans une composition médiévale est une méditation sur le pèlerinage des âmes, sur les chrétiens effectuant un parcours de découverte aux côtés de leur saint patron. L'œuvre laisse voir des influences italienne et flamande tout en révélant le talent personnel de l'artiste dans l'économie du trait, la brillance de l'exécution, la profondeur psychologique des personnages et la maîtrise de la composition – qualités que l'artiste met au service de la portée religieuse de l'œuvre.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GONÇALVES NUÑO (actif jusqu'en 1480)  » est également traité dans :

PORTUGAL

  • Écrit par 
  • Roger BISMUT, 
  • Cristina CLIMACO, 
  • Michel DRAIN, 
  • José-Augusto FRANÇA, 
  • Michel LABAN, 
  • Jorge MORAÏS-BARBOSA, 
  • Eduardo PRADO COELHO
  •  • 40 038 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « L'art roman et l'art gothique »  : […] La rencontre de deux courants de civilisation dans la péninsule Ibérique, celui des Wisigoths arrivés au v e  siècle et celui des Arabes dont l'invasion date du commencement du viii e  siècle, a produit une civilisation originale, moçarabe , dont l'architecture religieuse du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/portugal/#i_12746

Pour citer l’article

« GONÇALVES NUÑO (actif jusqu'en 1480) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nuno-goncalves/