NOTATION MUSICALE MODERNE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le moine Guido d'Arezzo (Guy d'Arezzo ; vers 991-après 1033) invente la solmisation, système de notation musicale – doublé d'une méthode pédagogique – dans lequel les notes sont chantées sur des syllabes. La solmisation utilise les premières syllabes des six premiers vers d'un hymne à saint Jean-Baptiste (ut, ré, mi, fa, sol, la), la dernière, SI (pour Sancte Iohannes), étant une sorte de signature. Les six notes s'enchaînent les unes aux autres et forment un hexacorde dans lequel les intervalles sont répartis de façon symétrique (deux tons, un demi-ton, deux tons). Par la suite, ut est devenu do ; l'apparition du si est plus tardive. Guido d'Arezzo a décrit son système pour la première fois dans son Epistola de ignotu cantu, une lettre adressée vers 1030 au moine Michael. Il est aussi l'auteur de traités pédagogiques importants, notamment le Micrologus de disciplina artis musicae, qui a connu une diffusion considérable et dont on possède encore 75 copies manuscrites.

Notation neumatique

Notation neumatique

photographie

Première page de la séquence de Pâques Laudes Salvatori de Notker Balbulus (ou le Bègue) figurant dans le recueil manuscrit Liber hymnorum (vers 880). Des neumes figurent en regard du texte, en bas à droite. Manuscrit conservé au monastère d'Einsiedeln (Suisse). 

Crédits : AKG

Afficher

—  Alain PÂRIS

Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « NOTATION MUSICALE MODERNE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/notation-musicale-moderne/