LVOVSKY NOÉMIE (1964- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appréciée des cinéphiles en tant qu'interprète de personnages de composition dans des films d'auteurs des années 2000, Noémie Lvovsky a été nommée cinq fois pour le césar de la meilleure actrice d'un second rôle dans Ma femme est une actrice (Y. Attal, 2002), Backstage (E. Bercot, 2006), Actrices (V. Bruni-Tedeschi, 2008), Les Beaux Gosses (R. Sattouf, 2010) et L'Apollonide (B. Bonello, 2011). Camille redouble (2012), son cinquième long-métrage en tant que réalisatrice, vient fort à propos rappeler qu'elle est avant tout une des meilleures cinéastes de la génération 1990. Le film lui a valu cette fois d’être nommée au césar 2013 du meilleur film, de la meilleure réalisatrice, de la meilleure actrice et du meilleur scénario.

Née en 1964 à Paris, doublement licenciée en lettres et en audiovisuel (1982-1986), Noémie Lvovsky intègre la première promotion de la Femis ouverte en 1986. Rapidement, elle rejoint le réseau de jeunes apprentis-metteurs en scène qui gravitent autour d'Arnaud Desplechin, participant à l'écriture et au casting de ses deux premiers films, La Vie des morts et La Sentinelle (1991 et 1992). Elle collabore aussi avec Philippe Garrel, Yolande Zauberman, et plus tard avec Valeria Bruni-Tedeschi pour sa première réalisation.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur honoraire d'histoire et esthétique du cinéma, département des arts du spectacle de l'université de Caen

Classification

Pour citer l’article

René PRÉDAL, « LVOVSKY NOÉMIE (1964- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/noemie-lvovsky/