CAGE NICOLAS (1964- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'acteur américain Nicolas Cage est surtout connu pour avoir joué dans des films d'action et des grosses productions hollywoodiennes. Il a reçu un oscar pour son rôle dans Leaving Las Vegas (1995).

Né le 7 janvier 1964 à Long Beach, en Californie, Nicholas Kim Coppola est le neveu du réalisateur Francis Ford Coppola. Le jeune homme fait ses débuts au petit écran en 1981 dans un téléfilm, Best of Times. Il obtient ensuite un rôle dans une comédie pour adolescents, Fast Times at Ridgemont High (1982, Ça chauffe au lycée Ridgemont), puis apparaît dans Rumble Fish (1983, Rusty James) de Coppola. Désireux de se démarquer de son oncle, il adopte dès lors le nom de Nicolas Cage. L'acteur tient pour la première fois le haut de l'affiche dans Valley Girl (1983), comédie romantique légère sur des punks de banlieue. En 1984, ce partisan convaincu des idées de Stanislavski sur l'art dramatique tourne dans The Cotton Club de Coppola ainsi que dans Racing with the Moon (Les Moissons du printemps) et Birdy. À la fin des années 1980, il joue également dans de nombreuses comédies, telles que Peggy Sue Got Married (1986, Peggy Sue s'est mariée), toujours de Coppola, et Raising Arizona (1987, Arizona junior) des frères Coen. Il interprète dans ce dernier film un criminel à la petite semaine qui kidnappe des quintuplés avec sa femme, ancien officier de police.

Après plusieurs films décevants au début des années 1990, à l'exception de Wild at Heart (1990, Sailor et Lula) de David Lynch, Nicolas Cage renoue avec le succès lorsqu'il interprète le rôle d'un écrivain alcoolique et autodestructeur dans Leaving Las Vegas (1995), prestation couronnée par un oscar. Il apparaît ensuite dans divers films d'action à gros budget. Dans The Rock (1996), Con Air (1997, Les Ailes de l'enfer) et Face/Off, de John Woo (1997, Volte-face), il donne la réplique à des acteurs tels que [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification

Pour citer l’article

« CAGE NICOLAS (1964- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-cage/