FREIRE NELSON (1944- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Des dons en abondance attirèrent très tôt l'attention sur l'enfant prodige qu'était Nelson Freire. Le jeune pianiste brésilien se montra cependant un élève fantasque, attiré par toutes sortes de musiques populaires, et rétif à la discipline qu'impose une formation classique. L'interprète, dans sa maturité, ne séduira guère les médias. Sa carrière se développe par à-coups et la reconnaissance de l'évidence de son talent – aujourd'hui générale – sera bien tardive, notamment en Europe.

Nelson Freire naît le 18 octobre 1944 à Boa Esperança (Minas Gerais). Il révèle dès l'âge de trois ans d'étonnantes aptitudes pianistiques en reproduisant sur le clavier le jeu de sa sœur aînée. Pour assurer sa formation musicale, la famille s'installe à Rio de Janeiro. Le jeune Freire y prend les leçons de Nise Obino et de Lucia Branco qui a suivi l'enseignement d'Arthur De Greef, un disciple de Liszt et de Saint-Saëns. En 1957, alors qu'il a tout juste treize ans, il parvient en finale du premier concours international de Rio de Janeiro, en compagnie de concurrents beaucoup plus expérimentés tels que Tamás Vásáry et Agustin Anievas, devant un jury composé notamment de Guiomar Novães, Lili Kraus et Marguerite Long. Cette remarquable performance lui permet d'obtenir une bourse et de venir en Autriche se perfectionner auprès de Bruno Seidlhofer, le professeur de Friedrich Gulda. De ce séjour viennois (1959-1961), stérile en termes de récompenses, naîtra une durable amitié avec la pianiste Martha Argerich. Il se distingue en 1964 avec la médaille Dinu Lipatti qui lui est décernée à Londres et le premier prix (ex aequo avec Vladimir Krainev) du concours Vianna da Motta de Lisbonne. En 1968, Nelson Freire fait ses débuts au Wigmore Hall de Londres. L'année suivante, il donne à Los Angeles son premier concert américain avec le Premier Concerto pour piano de Bartók [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « FREIRE NELSON (1944- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 décembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nelson-freire/