NAUPACTE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Port locrien sur la rive nord du golfe de Corinthe, à quelques kilomètres du cap Rhion. Cette situation lui a valu une importance stratégique qui explique son rôle historique mieux que sa puissance propre. Dans la légende du retour des Héraclides, Naupacte leur sert de base navale pour reconquérir le Péloponnèse. À l'époque archaïque, elle est dans la dépendance de Corinthe dont l'influence culturelle est sensible. Avant ~ 460, une inscription d'interprétation difficile nous apprend qu'elle reçoit un contingent de nouveaux colons locriens. En ~ 460 (la date est discutée), les Athéniens s'en emparent et y installent les Messéniens chassés du Péloponnèse par les Spartiates. Pendant les conflits du ~ ve siècle, elle sert de base aux flottes et aux armées athéniennes qui opèrent en Grèce occidentale, tandis que les Péloponnésiens cherchent à plusieurs reprises à s'en emparer. Après la défaite d'Athènes, les Messéniens en sont chassés, et elle passe sous plusieurs dominations avant d'être incorporée dans la ligue étolienne par Philippe II en ~ 338. La possession de cette position de premier ordre contribue au développement rapide de la puissance étolienne. Naupacte devient la « capitale diplomatique » de la ligue et joue un rôle considérable dans les rapports internationaux. C'est là qu'est négociée en ~ 217 la paix qui met fin à la « guerre des alliés » (opposant Philippe V de Macédoine et les Achéens aux Étoliens). L'intervention romaine en Grèce (~ 212) et la décadence de la ligue étolienne qui s'ensuit lui enlèvent toute importance politique.

—  Jean DELORME

Écrit par :

  • : professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Toulouse

Classification

Pour citer l’article

Jean DELORME, « NAUPACTE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/naupacte/