NASI JOSEPH ou JOSEPH DE NAXOS (1520 env.-1579)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né au Portugal dans une famille alliée à celle des riches banquiers Mendez, ayant suivi très jeune à Anvers sa tante, Béatrice de Luna, qui lui confia de bonne heure la gestion des affaires familiales dans cette ville, Joseph Nasi est un marrane qui connut en Europe, à une époque où la persécution se généralise contre les juifs, une vie itinérante et difficile, avant de se fixer, comme d'autres de ses coreligionnaires, dans l'Empire ottoman où règne une plus grande tolérance. Il revient alors officiellement à la religion juive et, utilisant à bon escient les hauts appuis, les réseaux de relations que lui avaient values en Europe ses qualités d'homme d'affaires avisé, il obtient les faveurs du sultan Soliman le Magnifique, puis du fils de celui-ci, Selim II. En échange de services diplomatiques importants — il joue par exemple un rôle de premier plan dans les négociations de paix entre la Pologne et la Turquie en 1562 — Selim II l'attache à sa suite et le couvre de bienfaits : il reçoit le monopole de l'importation des vins par le Bosphore et surtout les titres de duc de Naxos et comte d'Andros ; il fait administrer ses terres depuis son palais du Belvédère à Constantinople. Son influence à la cour de Selim II, presque sans éclipse (un complot avorté contre lui en 1569), lui permet d'infléchir la politique de la Sublime Porte dans le sens de ses préoccupations personnelles : il fait promettre l'aide turque aux Pays-Bas révoltés, obtient contre le roi de France, qui avait séquestré ses biens, la confiscation d'un tiers des marchandises déchargées à Alexandrie par les bateaux français. Il aurait à plusieurs reprises tenté d'assurer un refuge stable aux marranes fugitifs, et notamment à Tibériade, en Palestine. Après la mort de Selim II, en 1574, il ne joue plus aucun rôle dans les affaires publiques.

—  Isabelle NGUYEN HUU DONG

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Isabelle NGUYEN HUU DONG, « NASI JOSEPH ou JOSEPH DE NAXOS (1520 env.-1579) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 septembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/nasi-joseph-de-naxos/