MOSAÏQUES DE SAINT-APOLLINAIRE-LE-NEUF, Ravenne (Italie)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À la charnière des ve et vie siècles, le roi ostrogoth Théodoric le Grand fait construire et décorer de mosaïques la basilique de Ravenne qui reçut le nom, au milieu du ixe siècle, de Saint-Apollinaire-le-Neuf. Le bâtiment, voué à la célébration du culte arien, était alors dédié au Christ et l'ensemble de la décoration fut axé sur la figure du Sauveur. La basilique a un plan simple, rectangulaire, divisé par deux rangées de colonnes et terminé par une abside semi-circulaire. Dans la nef, le décor d'inspiration byzantine se divise en trois strates distinctes. Au registre supérieur sont exposées 26 scènes de la vie du Christ le présentant tantôt jeune avec la série des miracles (au Nord), tantôt adulte avec le cycle de la Passion (au Sud). Dans la partie intermédiaire 16 figures de Prophètes et d'Apôtres alternent avec les ouvertures. À l'origine, le registre inférieur présentait les processions de la cour royale de Théodoric. Au sud, le roi se dirigeait depuis son palais jusqu'au Christ. Au nord, la reine partait du port de Classe pour rejoindre la Vierge. Après la conversion de l'église au culte catholique, vers 561, les visages des princes ariens furent remplacés, au nord, par un cortège composé des Rois mages et de Vierges, au sud, par des saints couronnés, les premiers se dirigeant vers une Vierge trônante, les seconds vers le Christ. La présentation des princes ariens présentant des offrandes au Christ et à la Vierge servit ensuite de base à l'image de la dévotion impériale utilisée par Justinien à l'église Saint-Vital de Ravenne.

Rois mages, Saint-Apollinaire-le-Neuf, Ravenne, Italie

photographie : Rois mages, Saint-Apollinaire-le-Neuf, Ravenne, Italie

photographie

Les Rois mages, détail du décor de mosaïques du mur nord de la nef de Saint-Apollinaire-le-Neuf à Ravenne, registre inférieur. Les visages des rois mages ont été substitués à ceux des princes ariens après 561. 

Crédits : Erich Lessing/ AKG

Afficher

—  Christophe MOREAU

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Christophe MOREAU, « MOSAÏQUES DE SAINT-APOLLINAIRE-LE-NEUF, Ravenne (Italie) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/mosaiques-de-saint-apollinaire-le-neuf/