AYOUB KHAN MOHAMMED (1907-1974)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef de l'État du Pakistan pendant onze ans, de 1958 à 1969, le maréchal Mohammed Ayoub Khan (Muhammad Ayyūb khān) est né à Rehana, village pathan de l'actuelle province pakistanaise de la frontière du Nord-Ouest. Traditionnellement, la population de cette région a donné de nombreux soldats à l'armée des Indes, puis au Pakistan ; Ayoub Khan est fils de militaires, et certains de ses ancêtres ont combattu les envahisseurs sikhs ou britanniques. En outre, sa famille est profondément croyante.

Ayant choisi la carrière des armes, il passe par l'Académie militaire britannique de Sandhurst, d'où il sort en 1927. Après plusieurs affectations dans le sous-continent, il est envoyé en Birmanie pendant la guerre avec le grade de commandant adjoint de régiment. Conseiller auprès du Comité de partition lors de la division de l'empire entre l'Inde et le Pakistan en 1947, il assiste aux massacres entre musulmans et Sikhs au Pendjab. Il est ensuite envoyé, dès le mois de janvier 1948, au Pakistan oriental en tant que commandant des forces armées locales ; en réalité, il est chargé de créer et d'organiser les forces militaires dans une région qui en est en grande partie dépourvue.

En 1951, le gouvernement le met à la tête des forces pakistanaises, après qu'il eut occupé quelque temps la fonction de chef d'état-major général adjoint. Là encore, il s'adonne avec passion à la tâche qu'il considère, en tant que militaire, comme primordiale : donner au Pakistan une armée qui lui permette de résister à l'Inde. Aussi, quand, en 1954, le gouvernement, aux prises avec de graves difficultés, lui offre le pouvoir, il refuse en disant : « Je peux mieux servir mon pays dans mon métier. » Et il ajoute dans ses Mémoires, Friends, not Masters (Des amis et non des maîtres) ; « Si j'avais succombé à la tentation [...] nous n'aurions certainement pas une armée digne de ce nom et le seul élément de stabilité aurait été neutralisé. » Mais, devant la grave crise qui se poursuit, Ayoub Khan abandonne ses scrupules et prend le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Patrice de BEER, « AYOUB KHAN MOHAMMED - (1907-1974) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohammed-ayoub-khan/