HAILWOOD MIKE (1940-1981)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mike Hailwood, de son vrai nom Stanley Michael Bailey Hailwood, fut l'une des grandes figures du sport motocycliste.

Né en Grande-Bretagne le 2 avril 1940, le fils de Stanley Hailwood jouit immédiatement de quelques avantages rarissimes dans le milieu de la compétition : son père est un fanatique de la course et son immense fortune lui permet de se doter de tous les moyens qu'il estime nécessaires. Dès l'époque où il est étudiant au Pangbourne Nautical College, Mike Hailwood manifeste son désir de courir à moto. Un moment hostile, par principe, au projet de son fils, Stan Hailwood finit par dire oui : mais il entend lui procurer personnellement le meilleur matériel. Et c'est ainsi, sous le nom d'« écurie sportive », que Hailwood père et fils s'attaquent à la course. En 1958, sur la petite île de Man qui constitue alors le théâtre des plus grands exploits, Mike Hailwood, totalement inconnu, débarque avec un matériel impressionnant : il dispose à lui seul de quatre Norton Mani – deux en 500 cm3 et deux en 350 cm3 –, d'une 125 Paton spécialement fabriquée pour lui en Italie et d'une 250 Ducati. Son apparition, dans un milieu fermé qui n'aime guère les « héritiers », ne suscite guère la sympathie. Une semaine plus tard, ses résultats exceptionnels font l'admiration de tous : il est treizième en 500 cm3, douzième en 350 cm3, septième en 125 cm3 et troisième en 250 cm3, derrière les deux M.V. d'usine de Carlo Ubbiali et Tarquinio Provini, réussite d'autant plus surprenante que la course de l'île de Man est certainement l'épreuve la plus exigeante et la plus difficile que l'on connaisse alors... La même année, Hailwood remporte le titre national dans les catégories 125 cm3, 250 cm3 et 350 cm3 et entre définitivement dans le cercle fermé des pilotes de très haut niveau.

La carrière sportive de Mike Hailwood va dès lors se poursuivre avec une logique implacable, marquée du sceau de la réussite. Après deux saisons seulement d'apprentissage en grands prix, Mike Hailwood se voit offrir la place la plus enviée de l'époque dans le monde de la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  HAILWOOD MIKE (1940-1981)  » est également traité dans :

MOTOCYCLISME

  • Écrit par 
  • Simon PALATCHI
  •  • 2 043 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les grands prix »  : […] La vitesse fascine l'être humain. Dès qu'il a commencé à se déplacer, en automobile, à moto ou en avion, il a voulu aller toujours plus vite. Il n'est donc guère étonnant que les grands prix moto soient des compétitions très appréciées du public. « Formule 1 de la moto », les grands prix existent depuis 1949. À l'époque, le Championnat du monde comptait cinq catégories de cylindrée : 125 cm 3 , 25 […] Lire la suite

Pour citer l’article

Richard VERDELET, « HAILWOOD MIKE - (1940-1981) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mike-hailwood/