SERRAULT MICHEL (1928-2007)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

« Je veux faire rire, donner du bonheur, offrir des émotions. » En appliquant scrupuleusement ce credo artistique, Michel Serrault atteignit les sommets d'une vocation décelée tôt et vouée aux multiples facettes du spectacle. Il naît à Brunoy le 24 janvier 1928, dans une famille modeste et unie, croyante et enjouée, indulgente face à la fascination que l'ambiance du cirque va exercer sur l'enfant. À seize ans, établi avec ses parents dans ce qu'on désignait autrefois comme la zone parisienne, il interrompt ses études au petit séminaire pour bifurquer vers le centre de formation du spectacle. Il souhaite s'initier à la gestuelle et maîtriser les jeux de physionomie. Un comédien, excellent professeur, lui permet de rejoindre les figurants de la Comédie-Française et de profiter à l'Atelier des conseils de Charles Dullin : se fier à l'instinct, fuir la facilité, jouer avec sincérité, écouter et regarder son partenaire.

Les tournées en Allemagne occupée vont lui offrir les occasions d'affronter Goldoni et Molière. En 1946-1947, de modestes contacts s'établissent avec le public parisien. La découverte des Branquignols, qui enchaînent des sketches désopilants dans le sillage de Robert Dhéry, l'enthousiasme. Le maître rencontre l'apprenti et l'engage en 1950 pour un nouveau spectacle baptisé Dugudu. Serrault, en trompette de Jericho, réussit son examen et, remarqué par le chansonnier Robert Rocca, s'installe au cabaret La Tomate.

Sa rencontre avec Jean Poiret survient après Dugudu. L'un et l'autre courent le cachet au théâtre Sarah-Bernhardt. Impatienté par une longue attente, Poiret lance une phrase déroutante à laquelle Serrault répond du tac au tac, en accentuant le dérapage. Le jeu se poursuit. La formule du succès venait d'être découverte. Jouant de leur physique contrasté : Poiret, de belle allure, Serrault fruste et imperturbable, tous deux vont égare [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SERRAULT MICHEL (1928-2007)  » est également traité dans :

POIRET JEAN (1926-1992)

  • Écrit par 
  • Georges COHEN
  •  • 516 mots

Les grands humoristes donnent l'impression de ne rien prendre au sérieux... Tel fut Jean Poiret, acteur, auteur, metteur en scène. Cachant, sous la malice de son regard et de son sourire, une gravité qui n'appartient qu'aux gens sensibles et intelligents, fuyant la prétention comme la peste, Poiret « se contentait » de faire rire, et se refusait à sonder trop profondément la démarche de l'humoris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-poiret/#i_48019

Pour citer l’article

Raymond CHIRAT, « SERRAULT MICHEL - (1928-2007) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-serrault/