MICHEL Ier (1921-2017) roi de Roumanie (1927-1930 et 1940-1947)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Roi de Roumanie (1927-1930 et 1940-1947).

Né le 25 octobre 1921 à Sinaia (Roumanie), dans le château royal, Michel est le fils du prince héritier de Roumanie Carol et de la princesse Hélène de Grèce. En janvier 1926, son père, le futur roi Carol II, est formellement exclu de la succession royale et Michel Ier est proclamé roi de Roumanie, sous l'égide d'un Conseil de régence composé de trois membres à la mort de son grand-père, le roi Ferdinand (20 juillet 1927).

Mais lorsque Carol II rentre d'exil en juin 1930, il dissout la régence et réduit Michel au rang de prince héritier. En septembre 1940, le général pronazi Ion Antonescu oblige cependant Carol à abdiquer en faveur de Michel, qui remonte sur le trône mais demeure prisonnier de la nouvelle dictature militaire. Michel subit fortement l'influence de sa mère, la reine Hélène, qui est rappelée après dix années d'exil. Il cristallise toutefois l'opposition au régime d'Antonescu, arrête le dictateur le 23 août 1944, renversant ainsi le gouvernement militaire et coupant tout lien avec les puissances de l'Axe.

Après la fin de la guerre, il s'oppose vigoureusement à l'arrivée au pouvoir des communistes roumains mais est finalement contraint d'abdiquer le 30 décembre 1947 et de s'exiler au Royaume-Uni puis en Suisse. Installé près de Genève avec son épouse, Anne de Bourbon-Parme, Michel devient cadre dans une agence de courtage américaine. Après la chute du régime communiste en 1989, il se rend à plusieurs reprises en Roumanie mais n’obtient un passeport roumain qu’en 1997. Une partie des biens de la famille royale lui sont restitués en 2001. Après avoir recouvré la citoyenneté roumaine, il vivait entre son pays et la Suisse, où il est mort le 5 décembre 2017.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MICHEL I er (1921-2017) roi de Roumanie (1927-1930 et 1940-1947)  » est également traité dans :

ROUMANIE

  • Écrit par 
  • Mihai BERZA, 
  • Catherine DURANDIN, 
  • Alain GUILLERMOU, 
  • Gustav INEICHEN, 
  • Edith LHOMEL, 
  • Philippe LOUBIÈRE, 
  • Robert PHILIPPOT, 
  • Valentin VIVIER
  •  • 34 943 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « L'abandon aux puissances de l'Axe »  : […] Au lendemain de la Première Guerre mondiale, la politique extérieure de la Roumanie avait été entièrement orientée vers la France. Les objectifs étaient similaires : maintien d'un statu quo territorial avantageux et protection contre le bolchevisme, ce qui explique l'adhésion sans réserves de la Roumanie à la Petite-Entente de 1921 (avec la Tchéco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roumanie/#i_39406

Pour citer l’article

« MICHEL Ier (1921-2017) - roi de Roumanie (1927-1930 et 1940-1947) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-ier/