CHASLES MICHEL (1793-1880)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Mathématicien français qui a développé la géométrie projective. Né à Épernon, Chasles fut nommé professeur de géodésie et de mécanique à l'École polytechnique en 1841. En 1846, il devint professeur de géométrie supérieure à la Sorbonne. Indépendamment de ses travaux de mathématiques pures, mentionnons son Aperçu historique sur l'origine et le développement des méthodes en géométrie (1837), qui est encore une référence historique classique. Collectionneur d'autographes, Chasles est célèbre pour avoir été la victime d'une énorme escroquerie : il a payé près de 200 000 francs pour diverses fausses lettres d'hommes de science et pour une lettre de Marie-Madeleine à Lazare.

En 1846, Chasles résolut le problème de la détermination de l'attraction d'une masse ellipsoïdale sur un point extérieur. Il écrivit énormément et publia plusieurs mémoires dans le Journal de l'École polytechnique. À partir de 1864, il commença à publier, dans les Comptes rendus, la solution d'un nombre important de problèmes de géométrie, fondée sur sa « méthode de caractéristiques » et son « principe de correspondance ». Parmi ses œuvres, nous citerons le Traité de géométrie supérieure (1852) et le Traité des sections coniques (1865). Son Rapport sur le progrès de la géométrie (1870) est le prolongement direct de son Aperçu historique, déjà cité.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  CHASLES MICHEL (1793-1880)  » est également traité dans :

APERÇU HISTORIQUE SUR L'ORIGINE ET LE DÉVELOPPEMENT DES MÉTHODES EN GÉOMÉTRIE (M. Chasles)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 191 mots

L'apport de Michel Chasles (1793-1880) en géométrie est caractéristique du fécond débat entre les diverses conceptions défendues par les mathématiciens français du xixe siècle. Dans toutes ses recherches et son enseignement, Chasles a développé la géométrie projec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apercu-historique-sur-l-origine-et-le-developpement-des-methodes-en-geometrie/#i_9793

ART (L'art et son objet) - Le faux en art

  • Écrit par 
  • Germain BAZIN
  •  • 6 714 mots

Dans le chapitre « La fabrication d'un faux »  : […] Décrire la technique des faussaires reviendrait à exposer celle des œuvres d'art qu'ils doivent reproduire et, en outre, les procédés de vieillissement que, le plus souvent, ils doivent employer. Et d'abord quelques mots sur les conceptions des faussaires. Certains se bornent à la pure copie, et ce n'est pas d'aujourd'hui qu'on a accusé des artistes ou des marchands d'avoir, par des procédés diver […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-l-art-et-son-objet-le-faux-en-art/#i_9793

GÉOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • François RUSSO
  •  • 10 634 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Renouveau et essor de la géométrie projective »  : […] C'est seulement à la fin du xviii e  siècle que renaît l'intérêt pour la géométrie projective. Elle devait alors connaître un essor remarquable. Son renouveau est jalonné d'une série d'œuvres majeures : Gaspard Monge, Application de l'algèbre à la géométrie (1795), Géométrie descriptive (1795) ; Lazare C […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geometrie/#i_9793

HALPHEN GEORGES-HENRI (1844-1889)

  • Écrit par 
  • Jeanne PEIFFER
  •  • 628 mots

Mathématicien brillant, travailleur acharné, doué d'un profond talent d'algébriste, Georges-Henri Halphen a attaché son nom surtout à des résultats de géométrie analytique. Né à Rouen le 30 octobre 1844, il fut élevé à Paris, reçut sa première formation au lycée Saint-Louis, entra à l'École polytechnique en 1862 et sortit en 1866 comme lieutenant d'artillerie de l'École d'application de Metz. Il p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-henri-halphen/#i_9793

PONCELET JEAN VICTOR (1788-1867)

  • Écrit par 
  • Jacques MEYER
  •  • 404 mots

Militaire et mathématicien français né à Metz et mort à Paris. Après avoir été l'élève de Gaspard Monge à l'École polytechnique, Jean Victor Poncelet commença une carrière militaire. Lieutenant du génie, il prit part à la campagne de Russie, où il fut fait prisonnier et relégué à Saratov sur la Volga. Durant son emprisonnement, privé de tout ouvrage scientifique et réduit à ses souvenirs des cours […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-victor-poncelet/#i_9793

Pour citer l’article

« CHASLES MICHEL - (1793-1880) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-chasles/