MESSAGE, Fernando PessoaFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Message fut publié en 1934, un an avant la mort de son auteur, Fernando Pessoa (1888-1935). Le poète portugais avait peu publié avant cette date : l'œuvre multiple qui allait lui valoir une célébrité universelle ne vit le jour qu'après sa mort.

Fernando Pessoa

Fernando Pessoa

Photographie

Tardivement découverte, l'œuvre de Fernando Pessoa frappe par sa diversité et sa prolixité. Un sentiment domine cependant : celui d'être étranger à soi et au monde. 

Crédits : Apic/ Getty Images

Afficher

À l'instar des Lusiades de Camões, Message exalte la gloire et les hauts faits du peuple portugais. À la différence pourtant du grand poète épique de la Renaissance, Pessoa part du mythe et non pas de l'histoire. En ce sens, Message, selon la pertinente observation d'Eduardo Lourenço, prolonge les Lusiades, commençant là où s'achevait le poème classique.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : professeur émérite des Universités, membre correspondant de la Real Academia Española

Classification


Autres références

«  MESSAGE, Fernando Pessoa  » est également traité dans :

PESSOA FERNANDO (1888-1935)

  • Écrit par 
  • Robert BRECHON
  •  • 2 001 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'échec et la gloire »  : […] Sa sensibilité avait été blessée dès l'enfance par la mort de son père, le remariage de sa mère et l'arrachement à son « village » natal, le quartier du Chiado , au centre de Lisbonne. Pessoa passe toutes ses années de formation, de sept à dix-sept ans, à Durban, où son beau-père est consul du Portugal et où il reçoit une formation entièrement anglaise. À son retour, il se fi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fernando-pessoa/#i_25538

Pour citer l’article

Bernard SESÉ, « MESSAGE, Fernando Pessoa - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/message-fernando-pessoa/