MESETA CENTRALE, Mexique

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au centre du pays entre les 22e et 19e degrés de latitude nord, la Meseta centrale du Mexique s'étend de l'escarpement de la sierra Madre occidentale à celui de la sierra Madre orientale. C'est un ensemble de bassins et de collines élevés surtout au sud et à l'est (2 200-2 600 m), plus bas vers l'ouest (1 600-1 200 m) et vers le nord où l'on passe progressivement aux steppes sèches du Nord mexicain. La bordure méridionale est formée par le bourrelet montagneux de l'axe néo-volcanique, jalonné par de grands édifices, surtout à l'est (Orizaba, 5 700 m ; Popocatepetl, 5 450 m), mais plus rarement à l'ouest (Nevado de Colima, 4 330 m). Ce volcanisme récent a accumulé sur la face sud des piémonts, entre 1 000 et 1 500 mètres, facilement irrigables dans le Puebla et le Morelos, plus bas dans le Michoacán (bassin du Tepalcatepec) ou le Colima. Au nord du bourrelet, la désorganisation du réseau hydrographique se marque par des bassins endoréiques (à l'est, bassins d'Oriental, d'Apan et surtout de Mexico), des marécages (sources du Lerma dans le bassin de Toluca) ou des lacs (Cuitzeo, Pátzcuaro) ; le drainage est, cependant, assuré par des têtes du Panuco vers le golfe et surtout par le Lerma-Santiago vers le Pacifique. L'altitude assure des hivers frais et des étés tièdes, tandis que les contrastes du relief donnent, en saison estivale, une pluviosité abondante sur les montagnes (forêts de pins et chênes), médiocre dans les bassins (steppes et cactées).

Le Popocatepetl

Photographie : Le Popocatepetl

Le Popocatepetl, puissant volcan de 5450 mètres, domine l'église de Cholula, au Mexique. 

Crédits : Robert Frerck/ Getty Images

Afficher

Ces milieux d'altitude au climat sain rassemblent, depuis l'époque précoloniale, des populations paysannes denses surtout dans la portion orientale (bassin de Toluca et plus encore bassins de Puebla et de Mexico) : c'est ce domaine qui porte traditionnellement le nom d'Anáhuac. Hors de l'empire aztèque, les densités sont déjà plus faibles dans les montagnes de population tarasque (Michoacán). Plus à l'ouest et au nord du río Lerma, la population ne s'est sédentarisée qu'à l'époque coloniale en refoulan [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Claude BATAILLON, « MESETA CENTRALE, Mexique », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 septembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/meseta-centrale-mexique/