MAXIMIANISTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Membres d'un groupe schismatique de l'hérésie donatiste, les maximianistes sont adeptes de Maximien, un diacre disciple de Donat, qui représentait les donatistes « orthodoxes » des cités romano-puniques et de la côte tunisienne, tandis que son adversaire, Primien, évêque donatiste de Carthage, était le chef des Numidiens. Primien essaya d'inciter les « anciens » de son Église à porter plainte contre son rival ; ces derniers ayant refusé, il excommunia Maximien. À son tour, le parti de Maximien convoqua un concile, en 392, qui condamna Primien et le remplaça par Maximien. L'année suivante, un autre concile, réunit à Cebarsussa (Byzacium), déclara Primien innocent. En 394, un concile encore plus important se tint à Bagai, dans le sud de la Numidie, concile auquel participèrent trois cent dix évêques donatistes. Ils déclarèrent Maximien et douze de ses partisans schismatiques et les excommunièrent. Par la suite, Primien, soutenu par les magistrats romains, parvint à réduire au silence le parti de Maximien.

—  Edina BOZOKY

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAXIMIANISTES  » est également traité dans :

DONATISME

  • Écrit par 
  • Hervé LEGRAND
  •  • 2 036 mots

Dans le chapitre « Luttes décisives (373-430) »  : […] Le donatisme à son apogée est cependant déchiré par des schismes successifs. Celui des maximianistes (391) ébranle particulièrement sa position morale, car, à l'occasion d'un conflit qui reproduit, chez eux, celui de Majorin et de Cécilien, ses dirigeants renient cyniquement les principes mêmes qui justifient l'existence de leur Église. Entre-temps, une réaction catholique s'amorce : dès 366-367, […] Lire la suite

Pour citer l’article

Edina BOZOKY, « MAXIMIANISTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximianistes/