VIEUX MAURICE (1884-1951)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Altiste français. L'alto n'a pas émergé sans mal de la famille des cordes. Confiné dans une tâche de soutien presque anonyme, il ne commence à faire reconnaître sa personnalité que sous la plume de Jean-Sébastien Bach et Georg Philipp Telemann. Jan Křtitel Vaňhal et Carl Stamitz sauront développer ses possibilités expressives, mais c'est surtout Mozart – altiste lui-même, auteur d'une Symphonie concertante pour violon et alto, de plusieurs quintettes avec deux altos et de deux duos pour violon et alto – qui le révèle véritablement. Malgré quelques pages bouleversantes de Berlioz, Schumann et Brahms, les compositeurs de la période romantique ignoreront ou presque l'instrument. Le début du xxe siècle voit sa résurrection. D'abord grâce à un compositeur-altiste, Paul Hindemith, qui en élargit le répertoire avec des œuvres aussi importantes que ses sonates pour alto seul, son duo pour alto et violoncelle, sa sonate pour alto et piano, ainsi que deux partitions pour alto et orchestre, Trauermusik et Der Schwanendreher ; William Walton dédiera à Hindemith son célèbre Concerto pour alto, l'un des plus beaux du genre (1929). Trois grands interprètes vont également jouer un rôle fondamental. Le Britannique Lionel Tertis saura convaincre Arthur Bliss, Frank Bridge, Gustav Holst et Ralph Vaughan Williams de s'intéresser à lui. L'Américain d'origine écossaise William Primrose suscitera des pages signées Karl Amadeus Hartmann, Darius Milhaud, Quincy Porter, Edmund Rubbra, Peter Racine Fricker et Iain Hamilton ; c'est grâce à Primrose que Béla Bartók écrira son Concerto pour alto et Benjamin Britten ses variations Lachrymae. Le Français Maurice Vieux fait indiscutablement partie de cette famille de pères fondateurs.

Maurice Edgard Vieux naît à Savy-Berlette, près d'Arras (Pas-de-Calais), le 14 avril 1884. Il commence ses études musicales avec son père et entre en 1899 au Conservatoire de Paris, où il est l [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Pierre BRETON, « VIEUX MAURICE - (1884-1951) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-vieux/