HAURIOU MAURICE (1856-1929)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La personne et l'œuvre du doyen Maurice Hauriou devaient marquer profondément la pensée juridique et la philosophie du droit et de l'État dans les débuts du xxe siècle. Hauriou fut nommé en 1882 à la faculté de droit de Toulouse où il enseigna jusqu'à sa mort. Élu doyen de cette faculté en 1906, il conserva cette fonction jusqu'à sa retraite, en 1926. Après cette date, Maurice Hauriou continua à enseigner à la faculté en qualité de chargé d'enseignement du cours de droit constitutionnel.

En 1888, il avait été attaché, contre son gré, à la chaire de droit administratif et cette affectation devait marquer sa carrière de manière décisive. En effet, si le doyen de Toulouse est un théoricien du droit qui a exercé une influence considérable sur l'ensemble de la science juridique, c'est surtout le droit public et plus particulièrement le droit administratif qui ont le plus bénéficié de l'apport du maître toulousain.

Fortement influencé par la philosophie thomiste, Auguste Comte et Bergson, Maurice Hauriou se présente lui-même comme « un positiviste comtiste devenu positiviste catholique, c'est-à-dire comme un positiviste qui va jusqu'à utiliser le contenu social, moral et juridique du dogme catholique » (Principes de droit public, 1926).

Dans la théorie générale du droit, l'institution est au cœur de la pensée d'Hauriou qui y voit la grande affaire de sa vie. Cette théorie de l'institution apparaît comme une réaction contre l'individualisme des xviiie et xixe siècles. Cependant, elle n'accepte pas toutes les conséquences des doctrines sociales. Sur le plan juridique, cette théorie constitue un effort de synthèse entre le droit individuel et le droit social. Selon Hauriou, l'institution est « une organisation sociale étudiée en relation avec l'ordre général des choses, dont la permanence est assurée par un équilibre de forces ou par une séparation des pouvoirs et qui constitue par elle-même un état de droit » (L'Institution et le droit statutaire, 1906). Plus loin, il préci [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Claude MAITROT, « HAURIOU MAURICE - (1856-1929) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-hauriou/