BIRAUD MAURICE (1922-1982)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Entre l'âge d'or de la radio, symbolisée par des hommes comme Jean Nohain et Saint-Granier, et le temps du marketing qui s'annonce avec les années 1980, Maurice Biraud a sans aucun doute été la personnalité radiophonique la plus populaire de la décennie 1960-1970, celui en qui bien des Français se retrouvaient. La jeune station périphérique Europe 1 était alors à la recherche d'un ton nouveau : Biraud le trouve d'emblée. « Mon succès vient de ce que je parle comme tout le monde », disait-il volontiers. C'est vrai que le succès de ses émissions du matin prend alors des dimensions d'événement national. La recette en est très simple : quelques calembours, des jeux de mots, un feuilleton comique, une ligne ouverte qui permet de dialoguer avec les auditeurs, et des chansons. À cela, il faut ajouter ce qui fait la personnalité de Biraud : une voix, tout d'abord, où dominent les accents gouailleurs du titi parisien, un peu traînante mais bien sympathique. Un sens de l'improvisation hors du commun, l'art et le goût du dialogue, un zeste de charme pour séduire un vaste auditoire féminin, le don de la formule lapidaire (« Bof »... « Faut l'faire ») qui entre dans le vocabulaire de la rue, et enfin une véritable gentillesse, une bonne humeur communicative.

Maurice Biraud est né en 1922 à Boulogne-Billancourt. Après des débuts modestes, c'est à Europe 1 qu'il franchira tous les échelons. D'abord secrétaire, puis comptable, discothéquaire, régisseur de studio, assistant metteur en ondes, puis animateur – un peu par hasard –, il va se spécialiser dans cette dernière branche, surpris tout d'un coup par le succès. Europe 1 n'aura pas à se repentir de son choix : Signé Furax (avec le tandem Francis Blanche-Maurice Biraud), Monsieur Flûte et Le Café de l'Europe seront de grands moments de radio de détente.

Comédien de vocation, longtemps relégué dans les petits rôles, Biraud est révélé grâce au film de Denys de La Patellière, Un Taxi pour Tobrouk (1961). Il s'y montre remarquable, et les propositions affluent. Ce seront tour à tour Le cave [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Robert de LAROCHE, « BIRAUD MAURICE - (1922-1982) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-biraud/