MARTYNOV ALEXANDRE SAMOÏLOVITCH PIKER dit (1865-1935)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils de commerçants, Martynov adhère au mouvement populiste Narodnaïa Volia (la Volonté du peuple) en 1884. Condamné à quatre ans de prison en 1887, il adhère au Parti social-démocrate ouvrier, dans lequel il anime le courant dit « économiste » pour lequel l'avènement du socialisme en Russie est inéluctable si la société russe parcourt la série des étapes qu'a connues l'Europe occidentale depuis la révolution industrielle. Attaqué fréquemment par Lénine, qui le dénonce comme « liquidateur », Martynov, menchevik jusqu'en 1914, se range dès le début de la guerre parmi les internationalistes. Il assiste à la Conférence de Zimmerwald. Cependant, il ne prend pas une part active à la révolution de 1917, et ce n'est qu'en 1925 qu'il adhère au Parti communiste de l'U.R.S.S. En 1927, lors de la crise chinoise au sein de la IIIe Internationale, il défend la thèse stalinienne de la révolution par étapes. Jusqu'à sa mort, il reste fidèle à la politique de Staline et à ses fluctuations.

—  Paul CLAUDEL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Paul CLAUDEL, « MARTYNOV ALEXANDRE SAMOÏLOVITCH PIKER dit (1865-1935) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/martynov/