MARKETS, MARKET FAILURES AND DEVELOPMENT, Joseph E. StiglitzFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une influence majeure sur l'économie du développement

Les travaux de Stiglitz en microéconomie du développement vont donner lieu à tout un courant de pensée baptisé « la nouvelle économie du développement ». La réflexion s'appuie sur l'hypothèse d'agents rationnels, mais contraints dans leurs choix par un accès limité à l'information, l'incertitude et l'imperfection des marchés. Stiglitz est ainsi à l'origine, avec d'autres auteurs, de la légitimation d'une action de l'État ayant recours aux modèles mathématiques, cassant l'assimilation de cet outil aux thèses libérales. Par ailleurs, ses travaux vont à l'encontre des explications « culturelles » (fondées sur l'histoire et les coutumes des populations sans lien avec le calcul économique) de la présence d'institutions hors marché, ce qui remet en cause l'application de politiques visant à leur disparition fondée sur l'idée que celles-ci sont un frein au développement du marché. Au contraire, Stiglitz avance que ces institutions se créent rationnellement pour pallier certaines des défaillances du marché et que toute mesure visant à leur disparition aurait des conséquences graves sur le niveau de vie des populations. Son influence directe sera d'autant plus grande qu'entre 1997 et 2000 il sera vice-président et économiste en chef de la Banque mondiale. Il en démissionnera toutefois avec fracas en 2000 pour protester contre la gestion de la crise asiatique selon le « consensus de Washington » (doctrine prévalant au sein du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale). S'ensuivra un livre, La Grande Désillusion, publié en 2002, où il critique vertement les politiques de développement de ces deux organisations internationales.

D'un point de vue académique, son apport à la recherche en économie sera couronné par l'obtention du prix Nobel en 2001 avec George Akerlof et Michael Spence pour leurs analyses parallèles des marchés avec asymétries d'information.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-I-Panthéon-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Ariane TICHIT, « MARKETS, MARKET FAILURES AND DEVELOPMENT, Joseph E. Stiglitz - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/markets-market-failures-and-development/