MONTALEMBERT MARC RENÉ marquis de (1714-1800)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Général et ingénieur français, né le 16 juillet 1714 à Angoulême, mort en mars 1800 à Paris.

Entré dans l'armée française en 1732, le marquis Marc-René de Montalembert combat dans la guerre de la Succession de Pologne (1733-1738), la guerre de la Succession d'Autriche (1740-1748), puis la guerre de Sept Ans (1756-1763). C'est dans les années 1750 qu'il commence à réfléchir au dessin de nouvelles fortifications.

Montalembert considère que les forteresses ne sont rien d'autre que d'immenses batteries d'artillerie permanentes conçues pour résister aux attaques ennemies. Il simplifie donc le plan en étoile complexe de Vauban, qu'il remplace par une structure polygonale simple, souvent accompagnée de forts périphériques détachés au lieu de forts bastionnés. Les meilleurs exemples de ces constructions se trouvent en Allemagne, à Anklam et à Stralsund, et en France, à Aix-en-Provence et dans l'île d'Oléron. Très conservateur, le corps des ingénieurs français créé sous l'Ancien Régime n'apprécie cependant pas ces innovations et n'autorise pas Montalembert à publier ses théories. Il lui faudra attendre 1776-1778 pour voir paraître la première édition de La Fortification perpendiculaire. Il émigre quelques temps lorsque la Révolution éclate en 1789, mais revient en France et devient le conseiller de Lazare Carnot, célèbre ingénieur militaire et révolutionnaire initiateur des victoires de l'an II. Le système de Montalembert sera alors largement copié et s'imposera dans toute l'Europe dès le début du xixe siècle.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  MONTALEMBERT MARC RENÉ marquis de (1714-1800)  » est également traité dans :

FORTIFICATIONS

  • Écrit par 
  • Jean DELMAS
  •  • 5 535 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les profils terrassés »  : […] L'introduction de la poudre en Occident n'entraîne pas de changements immédiats dans l'architecture militaire. Les boulets de pierre que lancent les premières bouches à feu n'entament pas l'escarpe d'Orléans (1428), n'ébrèchent que légèrement celle de Constantinople (1453). Mais le boulet de fonte triomphe de toutes les fortifications existantes. L'artillerie de Charles VIII en fait une brutale d […] Lire la suite

Pour citer l’article

« MONTALEMBERT MARC RENÉ marquis de (1714-1800) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-rene-montalembert/