MANON LESCAUT, Abbé PrévostFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Antoine François Prévost d'Exiles, dit l'abbé Prévost (1697-1763), publie en 1731 le tome VII des Mémoires et aventures d'un homme de qualité (1728-1731), plus connu sous le titre abrégé de Manon Lescaut. Rapidement édité en édition séparée, censuré en 1733, ce récit des amours tumultueuses du chevalier des Grieux va éclipser, surtout à partir du xixe siècle, la quasi-totalité de l'œuvre de Prévost – notamment son immense roman philosophique : Le Philosophe anglais, ou Histoire de M. Cleveland, fils naturel de Cromwell (1731-1739). Les années 1730 marquent le début d'une carrière fructueuse et trépidante : défroqué depuis 1728, l'ex-bénédictin Prévost vit de sa plume en publiant des romans (il en écrira dix entre 1728 et 1760), des traductions (sa parfaite connaissance de l'anglais lui permettra de traduire rapidement le chef-d'œuvre de Richardson, Clarissa Harlowe) et en lançant Le Pour et contre (1733-1740), périodique hebdomadaire où il se fait l'ambassadeur des mœurs et de la culture anglaises auprès du public parisien. Prévost fut avec Marivaux un des maîtres du roman-mémoires. Ces récits rétrospectifs à la première personne ont pour objet privilégié l'expérience amoureuse et son rôle dans la formation du moi.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : Maître de conférence à l'université de Paris III - Sorbonne Nouvelle

Classification


Autres références

«  MANON LESCAUT, Abbé Prévost  » est également traité dans :

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XVIIIe s.

  • Écrit par 
  • Pierre FRANTZ
  •  • 7 651 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le roman, fiction et critique »  : […] L’expansion phénoménale du roman a ouvert au genre des voies très variées. Le goût pour le romanesque reste vif : dans ses Confessions , Rousseau avoue une passion durable pour L Astrée . Il marque des œuvres de toute sorte, celles de l’abbé Prévost, de Claudine Alexandrine Guérin de Tencin, de Jean-Jacques R […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xviiie-s/#i_29676

PRÉVOST ABBÉ (1697-1763)

  • Écrit par 
  • Jean SGARD
  •  • 1 340 mots

Prévost d'Exiles est l'homme de toutes les contradictions : tour à tour moine et soldat, janséniste et jésuite, moraliste chrétien et philosophe libertin, il n'est d'aucune secte, d'aucun parti. Il ne se sent libre ni en France, ni en Angleterre, ni en Hollande ; rêvant de s'évader et revenant toujours à ses chaînes, il n'est nulle part chez lui ; il est, du nom même qu'il s'est donné, Prévost « d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prevost/#i_29676

Pour citer l’article

Erik LEBORGNE, « MANON LESCAUT, Abbé Prévost - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/manon-lescaut/