MALADIE DE LA VACHE FOLLE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Apparue en 1985 en Grande-Bretagne, l'encéphalopathie spongiforme bovine (E.S.B.), encore dénommée « maladie de la vache folle », a très vite suscité de grandes inquiétudes car, dès 1986, plusieurs centaines de cas avaient été décelés. Contrairement au cas d'autres encéphalopathies spongiformes transmissibles subaiguës (E.S.S.T.) également dues à un « agent transmissible non conventionnel » baptisé « prion », on a démontré dès 1990 que l'agent de l'E.S.B. franchissait facilement les barrières d'espèce. Autrement dit, la contamination de l'homme par l'agent bovin devenait une possibilité. Mais ce n'est qu'en 1996 qu'il fut admis qu'une nouvelle forme variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob apparue en Grande-Bretagne était vraisemblablement due à une contamination alimentaire par l'agent de l'E.S.B.

—  Jeanne BRUGÈRE-PICOUX

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par :

  • : professeur à l'École nationale vétérinaire d'Alfort (pathologie médicale du bétail et des animaux de basse-cour)

Classification

Les derniers événements

14 février 2013 Union européenne. Annonce de la levée de l'interdiction des farines animales dans l'alimentation des animaux de consommation

Le 14, la Commission européenne rend publique sa décision de lever l'interdiction d'utiliser des farines animales dans l'alimentation des poissons d'élevage, prise en 1997 pour les ruminants en raison du risque de contamination par l'encéphalopathie spongiforme bovine ou maladie de la « vache folle », puis étendue en 2001 à l'ensemble des animaux de consommation. […] Lire la suite

10 juin 2008 Corée du Sud. Manifestations contre le président Lee Myung-bak

Le Premier ministre Han Seung-soo présente la démission de son gouvernement à la suite des manifestations, quotidiennes depuis la fin de mai, contre la décision d'autoriser de nouveau les importations de viande de bœuf américaine, suspendues depuis 2003 pour des raisons sanitaires liées à la maladie de la « vache folle ». Washington avait fait de cette reprise la condition d'un accord de libre-échange avec Séoul. […] Lire la suite

2 octobre 2002 France. Levée de l'embargo sur les viandes bovines britanniques

Le gouvernement annonce la levée de l'embargo sur les viandes bovines britanniques, lequel avait été décidé par l'Union européenne en mars 1996 en raison de l'épidémie d'encéphalopathie spongiforme bovine, ou maladie de la « vache folle », qui sévissait alors au Royaume-Uni. La France avait maintenu cet embargo en dépit de sa levée par Bruxelles en juillet 1999. […] Lire la suite

21-28 février 2001 Royaume-Uni. Épizootie de fièvre aphteuse

Dans un contexte marqué par la maladie de la « vache folle », la Commission applique rapidement, et avec rigueur, le principe de précaution. La maladie est réputée très contagieuse et entraîne l'abattage systématique des troupeaux qui en sont atteints. Le 23, le gouvernement britannique interdit tout déplacement d'animaux à travers le pays, afin de limiter les risques de contagion. […] Lire la suite

2-29 novembre 2000 Europe. Extension de la crise de la « vache folle »

Le 2, le gouvernement français, évoquant le dossier de la maladie de la « vache folle », se déclare opposé au « moratoire immédiat » réclamé par les Verts sur l'usage des farines animales dans l'alimentation des animaux d'élevage, tout en envisageant leur interdiction dans un délai de quatre mois, lorsque l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (A. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jeanne BRUGÈRE-PICOUX, « MALADIE DE LA VACHE FOLLE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 septembre 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/maladie-de-la-vache-folle/