MAGNITOGORSK

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Située dans l'oblast de Tcheliabinsk (fédération de Russie), Magnitogorsk fut, durant les années 1930 et 1940, la plus célèbre des villes-champignons de l'Union soviétique. Située au pied du versant oriental de l'Oural du Sud, à proximité du gisement de fer à forte teneur de la Magnitnaïa Gora (Montagne Magnétique), la ville a grandi en même temps que l'entreprise sidérurgique qui est à son origine. Construite, à partir de 1929, par des pionniers qui travaillèrent dans des conditions particulièrement rudes, et dotée du statut de ville en 1931, Magnitogorsk avait déjà 146 000 habitants en 1939, puis, les activités de ses aciéries ayant été décuplées par la guerre, 311 000 en 1959. Depuis lors, la croissance de sa population s'est faite beaucoup moins rapide, et elle ne comptait que 413 200 habitants en 2006.

Le gisement de magnétite, qui a fait la fortune et la raison d'être de la ville, est maintenant épuisé, si bien que les aciéries de Magnitogorsk, célèbres pour la qualité de l'acier produit, doivent faire venir de fort loin non plus seulement, comme par le passé, le coke qu'elles utilisent , mais aussi du gaz naturel ouzbek et surtout du minerai de fer kazakh . Si la capacité de production des aciéries de Magnitogorsk a cessé de s'accroître, les entreprises de métallurgie lourde du voisinage se sont diversifiées (matériel d'équipement minier, grues, charpentes, câbles d'acier, tubes) et on trouve également des industries légères (verreries, textile, conserveries). Enfin, des laboratoires de recherche appliquée en matière de sidérurgie et de prospection minière complètent la gamme des activités de la ville. Magnitogorsk se double de deux villes satellites : Verkhne-Ouralsk au nord, qui abrite de nombreuses industries agricoles et, au sud-est, Agapovka, près de laquelle se trouvent des gisements exploités de chaux et de dolomie.

—  Pierre CARRIÈRE

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAGNITOGORSK  » est également traité dans :

OURAL

  • Écrit par 
  • André BLANC, 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 4 070 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Un archipel de centres industriels »  : […] La population est rassemblée dans les villes : la part de la population urbaine atteint 83 p. 100, alors qu'elle n'est que de 73 p. 100 pour l'ensemble du pays. On distingue deux ensembles urbains majeurs, au centre, chacun sur un des deux grands axes ferroviaires est-ouest traversant l'Oural. L'ensemble de Iekaterinbourg regroupe 2,3 millions d'habitants (2006), dont 1,3 million dans l'aggloméra […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oural/#i_43152

Pour citer l’article

Pierre CARRIÈRE, « MAGNITOGORSK », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/magnitogorsk/