MAC OC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Appelé aussi Oengus « choix unique », le dieu celtique Mac Oc « fils Jeune » est le fils du Dagda, né de ses amours adultères avec Boand, éponyme de la Boyne, autre nom de Brigit et femme du « frère » du Dagda, Elcmar. Pour se débarrasser d'Elcmar, le Dagda l'avait envoyé en mission au loin et, pour qu'il ne remarquât rien, il avait fait en sorte que le soleil ne se couchât pas pendant neuf mois. Il avait donc suspendu le cours du temps. C'est pour cette raison que le Mac Oc, né au soir du jour où il a été engendré, est le dieu de la Jeunesse et symbolise le temps, le Dagda étant le dieu de l'Éternité.

À sa naissance, le Mac Oc a été recueilli par Midir, dieu de l'Autre Monde, qui l'a élevé jusqu'à l'âge de neuf ans. Puis les récits divergent. Un bref texte intitulé De Gabail in tSide (« la Prise du Sid ») raconte que le jeune dieu dépossède son père en demandant qu'il lui prête sa résidence du Brug na Boinne (« hôtel de la Boyne » localisé dans le tumulus protohistorique de Newgrange) pour un jour et une nuit. Quand le Dagda, le délai étant écoulé, réclame la restitution de son bien, l'enfant lui répond qu'un jour et une nuit étant l'équivalent de l'éternité la cession est perpétuelle. Un autre texte, le Tochmarc Étaine (« Courtise d'Étain ») raconte l'affaire autrement : c'est le Dagda en personne qui s'arrange pour déposséder, par magie et ruse juridique, Elcmar de son domaine et y installer son fils à sa place.

Dans le récit christianisé de l'Altrom Tighe Da Medar ou « Nourriture de la maison des deux gobelets », Oengus est le tuteur d'Eithne, personnification allégorique de l'Irlande, et la dispute vainement à saint Patrick dans les bras de qui elle meurt après avoir été baptisée.

—  Christian-Joseph GUYONVARC'H

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAC OC  » est également traité dans :

DAGDA

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H
  •  • 464 mots

Le dieu celtique Dagda porte quatre noms ou surnoms dans la mythologie irlandaise : Dagda (« dieu bon »), Eochaid ( ivo-katu-s , « qu i combat par l'if », par allusion aux usages magiques de ce bois), Ollathir (« père puissant ») et Ruadh Rofhessa ( « rouge de la grande science »). Il correspond au Jupiter gaulois défini par César. Il forme couple avec Ogme (gaulois Ogmios), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dagda/#i_80629

Pour citer l’article

Christian-Joseph GUYONVARC'H, « MAC OC », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mac-oc/