LIVIUS ANDRONICUS LUCIUS (env. 278-env. 204 av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Esclave grec affranchi, Livius gagna sa vie en enseignant le latin et le grec à Rome. Son œuvre principale, Odyssia, traduction de L'Odyssée d'Homère, fut peut-être conçue comme ouvrage scolaire : Horace la lut à l'école. Écrite en mètres saturniens italiens primitifs, elle a peu de qualités poétiques à en juger par les quelque cinquante lignes qui subsistent et par les commentaires de Cicéron et d'Horace. C'était cependant le premier poème important en latin, le premier exemple de traduction littéraire, et une heureuse ouverture proposée à la jeunesse romaine.

En ~ 240, Livius traduisit une pièce grecque, probablement une tragédie, et peut-être aussi une comédie à l'occasion des Grands Jeux, jeux annuels de la mi-septembre en l'honneur de Jupiter. Ce fut la première représentation théâtrale donnée à Rome ; après quoi Livius continua d'écrire, de monter et parfois de jouer des tragédies et des comédies, rival en cela de Cnaeus Naevius. Il ne reste que de très brefs fragments de ses œuvres : leurs titres indiquent qu'il traduisait principalement Eschyle, Sophocle et Euripide. L'adaptation habile des mètres iambiques et trochaïques grecs, qu'on a longtemps considérée comme son œuvre, semble plutôt le résultat d'un emprunt populaire antérieur dont il perfectionna la forme.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  LIVIUS ANDRONICUS LUCIUS (env. 278-env. 204 av. J.-C.)  » est également traité dans :

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - La littérature

  • Écrit par 
  • Pierre GRIMAL
  •  • 8 570 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Naissance d'une poésie »  : […] La première période de la littérature latine, essentiellement tournée vers la poésie, s'étend du iii e au i er siècle avant J.-C. La plupart des littératures commencent par la poésie, parce qu'un « énoncé mémorable » (supposant un emploi littéraire du langage, par opposition au parler quotidien) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-la-litterature/#i_18213

LATINES (LANGUE ET LITTÉRATURE) - Le théâtre

  • Écrit par 
  • Jacques LACARRIÈRE
  •  • 1 869 mots

Dans le chapitre « Origines et genres »  : […] Le théâtre romain n'a jamais été, comme on le pense trop souvent, un simple décalque du théâtre grec. Le fond italique de la civilisation romaine lui fournit un cadre et des techniques propres, qui ne doivent rien, dans leur essence, à celles du théâtre grec et qui permirent – particulièrement aux auteurs comiques – de s'inspirer des pièces grecques, sans être assujettis pour autant aux techniques […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/latines-langue-et-litterature-le-theatre/#i_18213

Pour citer l’article

« LIVIUS ANDRONICUS LUCIUS (env. 278-env. 204 av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lucius-livius-andronicus/