LE ROY LOUIS (1510 env.-1577)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des personnages les plus méconnus d'un groupe d'« humanistes de la seconde génération ». Le Roy, dit Regius, traîne une existence difficile, matériellement si misérable qu'elle l'amène à adresser des suppliques aux grands, sous forme d'œuvres de circonstances sans originalité. Ce personnage falot, qui semble avoir vécu sur les bords de la célébrité, en particulier dans ses relations avec Du Bellay et la Pléiade, apparaît rétrospectivement comme le plus grand helléniste français et comme celui qui a fait connaître, auprès d'un large public, les œuvres politiques de l'Antiquité. Excellent traducteur, à bien des égards supérieur aux traducteurs modernes, il a choisi essentiellement le domaine intermédiaire entre la morale (Isocrate et ses discours aux jeunes princes), la philosophie (Platon : Timée, Phédon, Banquet) et la politique (Démosthène, Platon et Aristote).

Conformément à l'usage de son époque, Le Roy regroupe sous un titre, c'est-à-dire sous un thème, un certain nombre de textes d'auteurs différents de manière à constituer une sorte de « florilège », recueil des éléments les plus adaptés, selon lui, à l'usage que peut en faire une pensée moderne. Cette pratique des textes en mosaïque renouait avec la tradition alexandrine ; c'est celle qu'on retrouve en particulier dans le premier livre des Essais de Montaigne. Elle visait à constituer une sorte d'anthologie des « bons passages » écrits par les auteurs antiques, sous une forme que Lefèvre d'Étaples et surtout Érasme avaient déjà exploitée. Moins original, mais en même temps plus respectueux, Le Roy ne se contente pas d'une collection, il traduit des ensembles plus vastes qui ne découpent jamais un texte en petits morceaux. Ses introductions et ses commentaires forment une sorte de texte parallèle, à la fois dépendant du texte grec et autonome par rapport à lui. Dans l'espace de cette marge, Le Roy jette les ébauches d'œuvres personnelles qui résulteront, plus tard, du regroupement de s [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, agrégé des lettres classiques, maître de conférences en littérature française à l'université de Paris-VII

Classification

Pour citer l’article

Jean-Yves POUILLOUX, « LE ROY LOUIS (1510 env.-1577) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-le-roy/