LITVINOV WALLACH FINKELSTEIN dit MAXIME MAXIMOVITCH (1876-1951)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'un des grands artisans de la diplomatie soviétique, Maxime Litvinov en dirige les destinées de 1930 à 1939. Militant du mouvement ouvrier dès la fin du xixe siècle, il adhère au Parti ouvrier social-démocrate de Russie en 1898. Froid, discret et efficace, sachant admirablement manœuvrer, il devient à Londres, en 1902, dès son exil, l'un des proches de Lénine. Bolchevik dès 1903, il accomplit des missions du parti en Russie, notamment pendant la révolution de 1905. Mais c'est à l'étranger que se déroule l'essentiel de son activité : il est chargé de gérer les fonds du parti, notamment ceux qui proviennent des expropriations des entreprises pendant la révolution de 1905, ce qui lui vaut d'être arrêté et expulsé de France. Ces fonds doivent servir à acheter des armes que Litvinov est chargé d'acheminer vers la Russie. Établi à Londres, il entre en contact avec les socialistes anglais. Il remplace Lénine au Bureau socialiste international en 1914. Après la révolution d'Octobre, il est nommé représentant plénipotentiaire des soviets en Grande-Bretagne. Mais il est arrêté et échangé contre l'espion anglais Lockhart. En 1921, Litvinov entre au commissariat du peuple aux Affaires étrangères où il est l'adjoint de Tchitcherine. Membre de la délégation de la république soviétique fédérative socialiste de Russie à Gênes, chef de la délégation soviétique à La Haye, il organise en 1923 la Conférence de Moscou sur le désarmement et fait partie de 1927 à 1930 de la commission préparatoire à la Conférence sur le désarmement. En 1930, il remplace Tchitcherine au poste de commissaire du peuple aux Affaires étrangères. Favorable aux rapports avec les démocraties occidentales — c'est lui qui mène les pourparlers pour la reconnaissance de l'U.R.S.S. par les États-Unis —, il fait entrer son pays à la Société des Nations où il est le représentant soviétique de 1934 à 1938. Hostile au fascisme et au nazisme, il devient la bête noire de Hitler. Lors de la conclusion du pacte germano-soviétique, il est remplacé par Molotov le 4 mai 1939, et exclu en février 1941 du comité central où il siégeait depuis 1934. Après l'entrée des troupes nazies en Union soviétique, il redevient commissaire adjoint aux Affaires étrangères et occupe le poste d'ambassadeur à Washington jusqu'en 1943. Il sera ensuite relégué au rang de fonctionnaire subalterne du ministère des Affaires étrangères.

—  Claudie WEILL

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Claudie WEILL, « LITVINOV WALLACH FINKELSTEIN dit MAXIME MAXIMOVITCH - (1876-1951) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/litvinov-wallach-finkelstein-dit-maxime-maximovitch/