Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LINGUISTIQUE HISTORIQUE ET LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Antoine Meillet Fiche de lecture

Antoine Meillet (1866-1936) est l'un des maîtres du comparatisme. Élève de Michel Bréal et de Ferdinand de Saussure, il enseigne successivement à l'École des langues orientales, à l'École pratique des hautes études et succède en 1906 à Michel Bréal dans la chaire de grammaire comparée des langues indo-européennes au Collège de France.

Un maître du comparatisme

Secrétaire de la Société de linguistique de Paris, leader incontesté des études linguistiques en France, Antoine Meillet est l'auteur d'environ vingt-cinq ouvrages consacrés aux langues indo-européennes (langues slaves, arménien, grec, latin, langues germaniques, vieux perse). Ses synthèses ont fait date, et ses principaux articles théoriques ont été réunis en deux volumes en 1921 et 1936 sous le titre Linguistique historique et linguistique générale. Ce double recueil contient notamment la leçon d'ouverture prononcée par Meillet en 1905, lors de son entrée au Collège de France : «  Quand ils se proposent d'expliquer les changements qui surviennent dans les langues, les linguistes recourent d'ordinaire à un très petit nombre de notions fondamentales distinctes. Ils constatent que, à certains moments, en certains lieux, la prononciation subit telle ou telle modification, et ils formulent en une loi phonétique cette modification qui atteint la prononciation en tant que telle, et indépendamment de toute considération de sens ou de rôle grammatical. [...] D'autres changements ont lieu en fonction du sens, du rôle grammatical ou syntaxique, et, bien qu'ils puissent à l'occasion avoir des résultats identiques aux précédents, ces changements dits analogiques en diffèrent par leur nature d'une manière essentielle. [...] Mais, et ceci est un troisième type distinct des deux précédents, la langue d'une localité donnée est toujours plus ou moins accessible à l'influence des populations avec lesquelles ses membres sont en rapport. [...] Les « lois phonétiques », l'analogie, l'emprunt, tels sont les trois principes d'explication qu'a reconnus la linguistique au cours du xixe siècle. [...] La constitution de l'histoire des langues a été un moment essentiel dans le développement de la linguistique ; mais l'histoire ne saurait être pour la linguistique qu'un moyen, non une fin. »

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Gabriel BERGOUNIOUX. LINGUISTIQUE HISTORIQUE ET LINGUISTIQUE GÉNÉRALE, Antoine Meillet - Fiche de lecture [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Voir aussi