ZIYĀRIDES LES (927-env. 1090)

Dynastie iranienne qui domine les régions sud-caspiennes et, de manière éphémère, une partie du plateau iranien dans le second quart du xe siècle. Son fondateur, Mardāvīdj b. Ziyār (927-935) est l'un des plus cruels chefs de guerre des montagnes du Daylam (du sud-ouest de la mer Caspienne), région qui fournit de nombreux mercenaires au califat ‘abbāside et aux amīr. Sa puissance s'étend jusqu'à Isfahān et Hamadān, mais son empire s'effondre lorsqu'il est tué par ses propres soldats turcs qu'il traite de manière humiliante. Son frère, Vushmagīr (935-967), se maintient cependant comme vassal des Sāmānides dans les provinces caspiennes.

À la fin du xe siècle, les Ziyārides jouent aussi un rôle dans les luttes entre Sāmānides et Būyides. Ḳābūs b. Vushmagīr (978-1012) est un prince habile et cultivé. Contrairement à la plupart des princes des régions caspiennes connus pour leur attachement au shī‘isme, les Ziyārides professent, du moins tardivement, l'islam sunnite. Au début du xie siècle, ils doivent reconnaître la suzeraineté ghaznawide.

L'histoire des derniers Ziyārides est fort mal connue. L'un de leurs derniers amīr, Kay Kā‘ūs (1049-1090 env.), est l'auteur d'un fameux Miroir des princes en persan. Son fils Gīlān shāh fut probablement renversé par les ismaïliens et avec lui la dynastie s'éteignit.

—  Jean CALMARD

Écrit par :

  • : chargé de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  ZIYARIDES LES (927-env. 1090)  » est également traité dans :

PERSE - Histoire

  • Écrit par 
  • Jean CALMARD, 
  • Philippe GIGNOUX
  •  • 8 041 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le califat ‘abbāside et l'émancipation »  : […] Avec le transfert du siège du califat à Bagdad, le Nord-Est iranien se rallia bon gré mal gré à l'islam ; la vieille noblesse joua un rôle prépondérant à Bagdad où furent adoptés certains usages sassanides ou prétendus tels. Malgré l'élimination de leurs partisans extrémistes, dont Abū Muslim, les ‘Abbāsides ne purent réduire l'agitation qui se poursuivit pendant plus d'un siècle en Iran sous for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perse-histoire/#i_29469

Pour citer l’article

Jean CALMARD, « ZIYĀRIDES LES (927-env. 1090) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-ziyarides/