WORTH LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Jean Philippe Worth, Robe du soir

Jean Philippe Worth, Robe du soir
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Charles Frederick Worth

Charles Frederick Worth
Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

photographie


Dans la famille Worth, qui est à l'origine d'une célèbre maison de haute couture parisienne, trois générations ont compté : le fondateur Charles Frédéric Worth (1825-1895), ses fils, Gaston (1853-1924) et Jean Philippe (1856-1926), et les enfants de Gaston, Jean Charles (1881-1962) et Jacques (1882-1941).

Jean Philippe Worth, Robe du soir

Jean Philippe Worth, Robe du soir

Photographie

Jean Philippe Worth, Robe du soir, vers 1900. Velours, satin, broderie et dentelle. Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, Russie. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Charles Frederick Worth

Charles Frederick Worth

Photographie

D'origine anglaise, Charles Frederick Worth (1825-1895), considéré comme le père de la haute couture, s'établit à Paris en 1845. Photographie en noir et blanc, vers 1870. 

Crédits : Hulton Archive/ Getty Images

Afficher

Charles Frédéric Worth, né en Angleterre dans le Lincolnshire, arrive à Paris à l'âge de vingt ans. Chez Gagelin, fameux marchand de tissus, il acquiert l'expérience de la clientèle féminine à laquelle il montre tissus et modèles tout faits, châles, manteaux et vestes, baptisés « confections », que présentent des employées, les « demoiselles de magasin ». Le jeune homme innove en créant dans les tissus de Gagelin des robes sur mesure, alors qu'à cette époque la fabrication des tissus et la création de vêtements constituent deux activités indépendantes : désormais le couturier pourra s'assurer l'exclusivité de certains tissus pour ses créations. Ces robes nouvelles portées par Marie Vernet, « demoiselle de magasin », épousée par Worth en 1851, suscitent quelques commandes privées, sans permettre toutefois l'ouverture d'un département de haute couture, car la maison Gagelin demeure attachée à ses traditions de vente de tissus au mètre.

Dans sa propre maison de couture, fondée en 1858 au 7, rue de la Paix, en association avec le Suédois Bobergh, Worth s'attire des clientes prestigieuses comme la princesse Pauline de Metternich, femme de l'ambassadeur d'Autriche, qui amène l'impératrice Eugénie. Worth innove par la cohérence de sa démarche de mode (il commande spécialement aux soyeux lyonnais des tissus à motifs « symétriques » destinés, par anticipation, à s'adapter à la forme de ses robes futures) et par l'intervention des mannequins vivants, qui arborent devant les clientes les toilettes de la saison ; ainsi, avec ces inventions, ces détails spécifiques qui marquent une saison, naît peu à peu l'idée d'un style propre du couturier, dont la continuité doit intégrer des variations dues au rythme saisonnier. Worth est sans doute un des premiers couturiers à signer ses œ [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  WORTH LES  » est également traité dans :

MAISON WORTH & BOBERGH (Paris)

  • Écrit par 
  • Farid CHENOUNE
  •  • 239 mots
  •  • 1 média

Charles-Frederick Worth (1825-1895) est considéré comme le fondateur de la haute couture. Vendeur à Londres, il s'installe en 1845 à Paris. Premier commis chez Gagelin, mercier de luxe, il y rencontre son futur associé, le commis Gustave Bobergh. Dans leur établissement installé 7, rue de la Paix, Worth met en place un type de production et un cérémonial de la présentation des vêtements qui vont l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maison-worth-et-bobergh/#i_92378

MODE - Le phénomène et son évolution

  • Écrit par 
  • Valérie GUILLAUME
  •  • 11 182 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « La haute couture »  : […] En s'installant à Paris, au 7, rue de la Paix, en 1858, le couturier Charles Frédéric Worth (1825-1895) pose les fondements de la structure de la haute couture telle que nous la connaissons aujourd'hui. Proposant à ses clientes des modèles fabriqués sur mesure dans le tissu de son choix, il instaure des méthodes proprement nouvelles. Portant sa marque, les modèles sont présentés sur des mannequi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mode-le-phenomene-et-son-evolution/#i_92378

Pour citer l’article

Guillaume GARNIER, « WORTH LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-worth/