LES TRAVAILLEURS DE LA MER, Victor HugoFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La passion de Gilliatt

Dans la Préface de 1866, Hugo replace Les Travailleurs de la mer au cœur d'une trilogie de la fatalité : « L'homme a affaire à l'obstacle sous la forme superstition, sous la forme préjugé, et sous la forme élément. Un triple anankè pèse sur nous, l'anankè des dogmes, l'anankè des lois, l'anankè des choses. Dans Notre-Dame de Paris, l'auteur a dénoncé le premier ; dans Les Misérables, il a signalé le second ; dans ce livre, il indique le troisième. » Mais il ajoute : « À ces trois fatalités qui enveloppent l'homme se mêle la fatalité intérieure, l'anankè suprême, le cœur humain. » L'objet de ce deuxième roman de l'exil sera donc la lutte de l'homme contre la nature, manifestée ici par l'océan. Récit d'une double quête mystique – celle de La Durande, machine moderne, symbole du progrès humain, et de Déruchette (le diminutif même de La Durande), autrement dit l'amour –, qui verra le héros venir à bout des éléments avant de céder face à l'« anankè suprême ». Ainsi, à l'image du navire de Lethierry, la foi dans le travail humain vient s'échouer et s'engloutir dans l'abîme du cœur humain. Mais si l'hymne au progrès s'achève en plainte mélancolique, le sens du roman ne saurait se réduire à un apparent renoncement devant des forces que nous ne maîtrisons pas. Car l'expérience du héros, dans la mesure où elle témoigne de la capacité de l'homme à dépasser ses limites, constitue une véritable initiation : au terme de ce séjour passé dans la grotte marine, comme au sein des Enfers, Gilliatt, après avoir affronté mille épreuves et vu plusieurs fois ses efforts anéantis, sur le point de mourir, suscite finalement la pitié divine et renaît transfiguré : « Si cet homme nu n'était pas mort, il en était si près qu'il suffisait du moindre vent froid pour l'achever. Le vent se mit à souffler, tiède et vivifiant ; la printanière haleine de mai. Cependant le soleil montait dans le profond ciel bleu ; son rayon, moins horizontal, s'empourpra. Sa lumière devint chaleur. Elle enveloppa Gilliatt. [...] Une prodigalité de lumière se versa du haut du ciel ; la vaste réverbération de la mer sereine s'y joignit ; le rocher commença à tiédir, et réchauffa l'homme. Un soupir souleva la poitrine de Gilliatt. Il vivait. » Et il n'est pas jusqu'à la disparition finale dans l'abîme qui, par un renversement typiquement hugolien, ne se transforme en assomption après le sacrifice suprême.

Si, des trois romans de l'anankè, celui-ci est le moins populaire, cela tient sans doute à sa « pureté ». Ici, nulle fresque historique, nulle allusion à l'actualité politique, nulle concession aux procédés du roman-feuilleton ; la tentation même du pittoresque y est vite réprimée. La profusion du personnel romanesque qui caractérise Notre-Dame de Paris et Les Misérables cède la place à une remarquable économie : figures importantes mais guère développées, Lethierry, Déruchette, Clubin, Ebenezer s'effacent derrière la silhouette à la fois envahissante et floue de Gilliatt, le frustre, le taciturne, le mystérieux, mi-homme mi-bête, « monstre » dans la lignée des Quasimodo, Valjean ou Gwynplaine. L'intrigue elle-même ne révèle guère de rouages compliqués. Elle se résume à un effrayant huis clos, si l'on peut dire, entre un héros quasi muet et l'océan qui l'entoure. Dans ce poème en prose de cinq cents pages où le spectacle de la nature nous est décrit avec une extraordinaire virtuosité, associant la permanence des motifs et des images à un constant renouvellement des formules, se manifeste, plus que dans aucun autre de ses romans, le génie visionnaire sans doute, mais d'abord visuel, de Victor Hugo, comme en témoignent les superbes dessins qui illustrent le manuscrit original.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LES TRAVAILLEURS DE LA MER, Victor Hugo  » est également traité dans :

HUGO VICTOR

  • Écrit par 
  • Pierre ALBOUY, 
  • Pierre GEORGEL, 
  • Jacques SEEBACHER, 
  • Anne UBERSFELD, 
  • Philippe VERDIER
  •  • 13 602 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Tempêtes »  : […] Les Misérables (1862) répondaient à cette dynamique. Analogue jusque dans sa composition aux Contemplations , le roman vaut par la manière dont toute une série de « digressions » déterminent, au contact de la destinée du forçat Jean Valjean qui subit les épreuves successives de sa régénération, les conditions critiques du siècle romantique. La réalité, le réalisme poétique, le résidu de tous les […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

20-30 mars 2017 France. Vaste mouvement social en Guyane.

Le 28, au lendemain de l’appel à la grève générale lancé par l’Union des travailleurs guyanais, syndicat majoritaire, une « journée morte » est organisée en Guyane, donnant lieu aux plus vastes manifestations jamais enregistrées dans le département. Le 30, les ministres de l’Intérieur Matthias Fekl et des Outre-Mer Ericka Bareigts, arrivés la veille à Cayenne, engagent des discussions avec des représentants du collectif « Pou Lagwiyann Dékolé » ‒ « Pour une Guyane qui décolle » ‒, après qu’Ericka Bareigts a présenté des « excuses » aux Guyanais. […] Lire la suite

14-18 août 2014 Vatican – Corée du Sud. Visite du pape François en Corée du Sud

] marginalisent les travailleurs ». Le 16, la béatification de nombreux saints coréens et de l'évangélisateur chinois de la péninsule, Ju « Jacques » Wen-mo, rassemble plus de huit cent mille personnes à Séoul. Le 18, avant son départ, le pape François célèbre une messe de « réconciliation de la famille coréenne » dans la capitale.  […] Lire la suite

19-23 septembre 2004 France. Controverse autour de la « corsisation » des emplois à la S.N.C.M.

), compagnie publique de transport maritime, et le Syndicat des travailleurs corses (minoritaire et lié aux mouvements indépendantistes) signent un « relevé de conclusions de sortie de crise » qui prévoit notamment le relèvement de la prime d'insularité pour les salariés des agences d'Ajaccio et de Bastia. Une autre disposition vise au « rééquilibrage » des recrutements au bénéfice des personnes résidant en Corse. […] Lire la suite

15-30 novembre 2000 France. Mouvement de revendication institutionnelle en Guyane

Le 15, l'Assemblée nationale adopte définitivement le projet de loi d'orientation pour l'outre-mer qui institue un congrès dans les départements d'outre-mer. Ce congrès, composé des conseillers régionaux et généraux, est chargé de discuter de propositions institutionnelles. Il n'a toutefois pas de caractère permanent et ses propositions doivent être soumises aux assemblées régionales et départementales. […] Lire la suite

7-20 novembre 1996 France. Grève lycéenne et violences en Guyane

Le 13, une journée de grève générale organisée à l'appel de l'Union des travailleurs guyanais, principal syndicat local, est suivie de nouvelles violences. Le 18, assurés de la satisfaction de leurs revendications à la suite de l'intervention personnelle de Jacques Chirac, les lycéens reprennent les cours. Le 20, le ministre de l'Éducation nationale François Bayrou, arrivé la veille en Guyane en compagnie de son collègue responsable de l'Outre-Mer Jean-Jacques de Peretti, annonce la création d'un rectorat autonome en Guyane et le lancement d'un plan de remise à niveau, en quatre ans, des structures de l'enseignement dans le département, pour un montant de quelque 500 millions de francs. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Guy BELZANE, « LES TRAVAILLEURS DE LA MER, Victor Hugo - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-travailleurs-de-la-mer/