MENTOUHOTEP LES, pharaons de la XIe dynastie (IIIe mill. av. J.-C.)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Nom de plusieurs pharaons qui forment, avec leurs prédécesseurs les Antef, la XIe dynastie de l'Égypte antique (de ~ 2134 à ~ 1991). Mentouhotep signifie « le dieu Montou est satisfait ». Mentouhotep Ier élimine définitivement le royaume hérakléopolitain et amorce la réunification du pays, tâche qui sera achevée par ses successeurs. Thèbes devient alors la capitale de l'Égypte, et Montou un dieu national. La politique de construction reprend : Mentouhotep érige une pyramide ainsi qu'un temple funéraire grandiose dans le cirque montagneux de Deir el-Bahari, à l'ouest de Thèbes. Ce temple servira de modèle à la reine Hatshepsout pour la construction de son propre temple. La succession des Mentouhotep est complexe. Neb-Hepet-Rē Mentouhotep Ier, qui a porté quatre noms d'Horus, ce qui a augmenté la confusion, semble avoir succédé à Antef III et avoir régné cinquante et un ans. C'est lui, et non Mentouhotep II comme on le pensait auparavant, qui a unifié le pays et qui est à l'origine du Moyen Empire. Il adopte dans sa titulature le nom de Sema-Taouy, c'est-à-dire « unificateur des deux terres ». À l'extérieur, il accomplit plusieurs expéditions en Nubie et dans le désert oriental. Il érige en outre de nombreux temples au dieu guerrier Montou : à Tod, à Ermant par exemple. À l'intérieur, Mentouhotep Ier est un pacificateur qui reprend en main les différentes provinces ; les nomes, en effet, avaient tendu à l'autonomie pendant la première période intermédiaire. Pour cela, le roi s'appuie sur une coterie de fonctionnaires dévoués qui sont souvent d'origine thébaine.

Son successeur Seankhkaré Mentouhotep II est surtout un bâtisseur. Quant à Nebtaouyré Mentouhotep III, il est connu uniquement par quelques inscriptions dans les carrières. L'une de ses expéditions est dirigée par le vizir Amenemhat, futur Amenemhat Ier. Ce dernier succède à Mentouhotep III, probablement après un coup de force.

—  Yvan KOENIG

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  MENTOUHOTEP LES, pharaons de la XI e dynastie (III e mill. av. J.-C.)  » est également traité dans :

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La période des royautés multiples (2300-2050) »  : […] Ce bouleversement aboutit à un émiettement du pouvoir royal. Les VII e et VIII e dynasties sont extrêmement falotes. Les lacunes du papyrus royal de Turin et les contradictions des abréviateurs de Manéthon ne permettent guère de reconstruire leur histoire, qu'éclairent à peine de rares documents contemporains. De ce chaos de royautés multiples émergent deux dynasties qui tentent de refaire l'uni […] Lire la suite

PYRAMIDE

  • Écrit par 
  • Jean-Philippe LAUER
  •  • 8 778 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Les pyramides du Moyen Empire »  : […] Mise à part la petite pyramide d'Ibi citée ci-dessus, les tombes des nombreux rois qui régnèrent souvent concurremment au cours de la Première Période intermédiaire restent à découvrir, et c'est seulement vers la fin de cette époque troublée qu'apparaîtront quelques vestiges des complexes funéraires des rois Antef, du début de la XI e dynastie, à Thèbes, à l'est de la colline de Drah Aboul-Naga ; […] Lire la suite

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « MENTOUHOTEP LES, pharaons de la XIe dynastie (IIIe mill. av. J.-C.) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-mentouhotep-pharaons-de-la-xie-dynastie-iiie-mill-av-j-c/